PRESTAGE Le forum
PRESTAGE le Forum

Sincères salutations à vous qui venez visiter notre forum PRESTAGE dédié à la mécanique, aux américaines et aux mythiques moteurs V8
Que vous soyez juste de passage par curiosité, ou que vous veniez nous rendre visite pour prendre des infos ou nous en donner...
soyez les bienvenus et si le cœur vous en dit n'hésitez pas à vous inscrire et passez par la case présentation pour nous parler de vous et de vos passions...Faites nous découvrir vos véhicules en passant par le parking, vos réalisations mais aussi vos projets et si vous venez de loin n'hésitez pas à nous faire rêver en nous parlant de votre pays ou votre région, Merci à vous.....L'Indien



 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 2:00 pm

MA CHEVROLET Chevelle 1966 coupée 2 portes
Bonjour à tous ..certains me connaissent déjà car présent sur d'autres forum depuis longtemps, cependant, je souhaite aussi partager mes expériences sur votre espace de discutions, et nous permettre à tous de causer boulons....il me fallait donc commencer par le début en vous présentant mon achat en décembre 2001 de cette chevelle à robe verte !

J'espère aussi donner l'envie à d'autres passionnés, en exposants mon parcours, de se lancer, car en ce qui me concerne, la passion en moi n'est pas prête de s'éteindre




***TOUT LE TEXTE DE CE MESSAGE DATE BIEN SUR DE 4 ANS ***


Mon prénom est Fabrice et j'ai eu la chance de trouver il y a quelques années une voiture pour laquelle j'ai eu un véritable coup de cœur !!! (le coup de foudre existerait-il encore??? )




Je parle en effet de "chance" car je n'ai vu que trois chevelles 66 à vendre depuis ce temps et pour vous donner une idée, rien à vendre depuis 2 ans...ni 66, ni 67...que ce soit sur nitro ou internet en France !



Et c'est bien une des raison pour laquelle j'ai décidé de créer un site qui leur est consacré car je passais mon temps à me demander combien de personnes en France avaient aussi le bonheur d'en posséder une !
(Mais faire un site c'est énormément de temps à passer !!!)

www.Chevelle.fr

Mon auto est une Chevelle de 66, 2 portes, malibu, équipée d'un 350 ci 4 boulons d'une th 350 (boite 3 vitesses), et d'un blower B&M (compresseur); cette voiture est certainement connu par certain d'entres vous car j'ai pu voir quelques photos diffusées sur quelques sites lorsque l'ancien, ancien propriétaire la faisait courir à Chambley!!
Un beau vert qui ne passe pas inaperçu (surtout par la maréchaussée !!)



Enfin, acheté en décembre 2001, que de chemin parcouru depuis et non pas au volant malheureusement mais dessous, dessus devant, derrière à l'intérieur et tout cela sans dépenser une litre d'essence!!! magique non??

Plus sérieusement J'ai acheté cette auto dans le département 17, (en plein mois de décembre 2001) à un monsieur habitant dans la banlieue de sainte!

- Lorsque je suis rentré avec cette voiture par la route (J'habite Le val d'oise à 35 kms au nord ouest de paris), j'ai parcouru environs 600 kms sous la pluie, le verglas, la neige, le brouillard givrant en pleine nuit avec - 2° dehors et sans chauffage et ventilation dans la voiture (buée permanente sur le pare brise intérieur !!!!), une main...enfin je veux dire 2 ou trois doigts pour tenir le volant...alors que l'autre main essayait de se réchauffer dans la manche de mon manteau pour prendre ensuite le relais!!!!!!!! Imaginez un pauvre glaçon perdu dans une immense glacière !!

- Avec un peu de recul, je pense aujourd'hui avoir eu beaucoup de chance ce jour là pour ne pas avoir accidenté l'auto !! (L'éclairage très faible des phares avant sur cette auto ne permet pas de voir grand chose dans des conditions climatiques mauvaises et j'avais d'ailleurs suivis pendant plusieurs kms une golf devant moi qui m'ouvrait le chemin...stage intensif pour le stress !!! )

J'ai ensuite roulé 2 mois avec l'auto que je trouvais vraiment puissante et c'était un réel bonheur de vivre ces moments intenses au volant d'une auto tellement différente, affichant avec insolence ses 36 années chargées d'histoires...

Malheureusement, j'ai rapidement eu des problèmes mécaniques, (pression d'huile moteur très basse à chaud et température d'eau excessive !), aussi, étant tombé sur un modèle de voiture pour laquelle j'avais vraiment eu un coup de cœur, j'ai décidé de ne pas continuer à rouler (pour éviter toute casse possible) et de démonter les pièces malades!



Cependant, et les amateurs d'ancienne comprendront rapidement, je suis très vite arrivé à refaire le moteur complet et quitte à le refaire j'ai décidé de l'orienter musclecar & street machine:
==> tout en conservant la base, déjà très homogène du moteur avec son compresseur et son bloc 4 boulons, j'ai tout refais en ajoutant des pièces perfos, forgées, optimisées en puissance ou résistance ou tout simplement belles par le chrome, l'alu anodisé, ou l 'aluminium polis !

- J'ai aussi tout fais pour conserver la modification, apportée par l'ancien propriétaire de cette chevelle, concernant les échappements sortant par le pare choc arrière, (ce qui n'est bien sur pas du tout d'origine...mais on s'en moque!), en installant du 3 pouces de diamètre tout le long mais aussi en ajoutant des cutouts électriques (vannes d'échappements latérales avec commandes d'ouverture fermeture de l'intérieur ou de l'extérieur avec un Bip à distance!) un gadget plutôt interdit mais encore une fois on s'en br.... car quel pied!!!






- Pour finir cette courte description (car il me faudrait en effet plusieurs pages pour parler de tout ce que j'ai fais ..LOL !), j'ai réussi un pari personnel qui était d'installer une jante à l'arrière la plus grosse possible avec le pneu le plus large possible, sans modification de la carrosserie ==> résultat 275/55/17 un réel bonheur pour les yeux !!!!



- Dernière petite anecdote, la personne qui fut à l'origine du look et de la couleur de cette belle chevelle avait décidé de lui donner un nom et j'ai toujours considéré que pour les autos, (tout comme pour les bateaux), il est important de ne surtout pas en changer, (il est dit que cela porte malheur !!!), aussi ma chevy se prénomme toujours "BETTY" et ceci depuis 3 propriétaires en 14 ans LOL !



J'ai redémarrer mon moteur après avoir immobilisé l'auto pendant 6 ans, (en 2007) et j'essaye d'avancer peu à peu avec tout ce qui me reste à monter, à régler...patience...patience... car même si je suis un réel amateur de muscle car, je n'ai rien d'un pro de la préparation donc je croisons les doigts...tout en rêvant à de longues balades futures...



Bonne poignée de main à tous
FABRICE.

[/center]

_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 2:04 pm

Pour completer ma présentation voici la suite des anecdotes de restauration de ma chevelle (c'est une copie du post que j'ai fait sur un autre forum, désolé pour ceux qui l'on déjà lu !)




LIENS Grande taille:
http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Musclecarco/Dsc00041.jpg



C'est vrais que je mets pas mal de temps pour restaurer cette auto mais j' ai bien d'autres priorités comme par exemple cette satanée cuisine complètement pourrie que je refais en ce moment dans mon pavillons !!! (Si j'avais pu me coller le bidon sous la bestiole verte à 8 pattes à la place de cette maudite kitchenette, y'a belle lurette qu'elle roulerait mais en même temps nous mangerions tous les jours avec le barbecue sur la terrasse...et ça c'est pas le top pour les habitants du lofts!!!)



Donc UN GRAND Bonjour et une bonne poignée de main à vous tous et je vous préviens, je ne viens pas souvent mais lorsque je débarque sur un forum où j'apprécie les sujets et l'ambiance je ne fais pas dans la dentelle alors préparez votre café ça va être long, très long (rassurez vous y'a toujours des "pauses GIF (images) entres chaque couplet de la chanson) !!!




Alors musique à fond avec les 6 HPs du pc et motivation pour vous raconter toutes mes galères:




Je rentres de vacance le 15 août et la cuisine est encore à avancer, je m'y colle 2 jours et une journée avant de reprendre le boulot, je décide d'aller faire une petite séance de coupe de bois, (comme je le fais régulièrement depuis 4 ans pour la cheminée) avec une bonne tronçonneuse de 70cc et 75 cm de guide chaîne, une machine de tueur !!




Pourtant parfaitement habitué à la bête, je manque d'attention 1 seconde et l'arbre qui se couche se dirige vers moi en pleine face, je m'esquive sur la gauche en me couchant au sol pour éviter de me faire écraser..est-ce que je m'en sort??? Oui puisque je suis la à vous écrire...la Tronçonneuse???...le monstre que j'avais dans les mains 2 secondes avant (non ! SVP pas d'idées mal placées...voyons !!)???...on s'en fou !!! Enfin pas tout à fait car cette demoiselle orange m'atterrie en fin de course dans la cuisse gauche...AIE...la c'est moins drôle...Les urgences...3h15 à attendre le couturier diplômé !!!



En résumé,beaucoup de chance dans mon malheur, car 8 cm au dessus du genou, 25 cm en dessous de l'artère fémorale (j'ai du faire une faute d'orthographe la, trop compliqué pour moi ces termes la, car moi il faut que je cause boulon pour bien parler la France !!), très peu de sang, pas de muscle touché, que de la graisse (j'en ai pas mal et pour une fois je suis bien content d'en avoir de trop !!!) et surtout beaucoup BEAUCOUP de bol car à l'hosto on m'explique rapidement que l'artère fémorale c'est 3 mns à se vider et après c'est l'paradis (dans une voiture de nascar si possible..Aller soit sympa toi la haut m'enfin??SVP??).




Cependant 10 cm de blessure tout de même, 1,5 cm de profondeur en biais, et 2cms de large en ouverture ! me voila après 20 jours de vacance, arrêté pour Trois semaines mais cette fois forcé de rester au calme et surtout interdit de clés à molette, plates, pinces et multimètres en tous genre que ce soit pour la cuisine ou la Chevy !



Liens photo de la blessure si vous n’êtes pas trop sensibles !
http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Musclecarco/DSC00027.JPG


Je reste donc au calme pendant environs 10 jours mais voila...ça me démange...quoi???...Réparer la Chevelle bien sur !
Et voila que la guibole refonctionne à nouveau, je décide donc de me pencher rapidement sur Betty pour la faire péter dans l'tube une bonne fois pour toute !



Je l'ai démarré plusieurs fois auparavant mais jamais plus de 10 secondes, et ceci sur plusieurs mois, aussi je peux vous assurer qu'il n'y a rien de pire que de commencer quelque chose,des branchements, câblages...de ne pas terminer, et de s'y remettre genre un mois plus tard car premièrement on met 1h avant de comprendre ce que l'on à fait la dernière fois et deuxièmement c'est la meilleure façon pour faire des conneries au remontage...et moi, je suis la vedette dans ce domaine, j'en connais un rayon !



Je commence donc par me remettre sur le circuit d'alimentation d'essence qui comporte une pompe à essence électrique, un régulateur de pression et un safety switch (protection basé sur la pression d'huile qui arrête l'alimentation électrique de la Pompe à essence en cas de pression d'huile moteur inférieur à 15 psi)



Double protection qui évite l'incendie en cas de coupure moteur car sinon la pompe risquerait de continuer à fonctionner moteur coupé et d'inonder d'essence le compartiment moteur, mais cela permet aussi d'arrêter le moteur en cas de défaut de pression d'huile si la pompe à un problème en le privant d'arrivé d'essence.



Je fais le tour de l'auto comme un diablotin, surexcité, stressé, inquiet, et je décide finalement de lancer le moulbif !
Ca pete, ca ratatouille et puis le block prend ses tours, coupure électronique limitée à 2500 tours, le moteur cale une paire de fois ! But du jeu, arriver à le faire tourner suffisamment de temps pour pouvoir vérifier la pression d'essence, d'huile et la charge batterie, mais rien à faire car le temps de me déplier du coupé (sortir de l'auto), à chaque fois le ralenti ne tient pas !
J'augmente donc l'ouverture du volet de carbu avec la vis de course, ça marche 15 sec, et re-belote, ça cale ! Je réessaye mais rien à faire ! Vous marrez pas, y'avait plus d'essence, même à l'arrêt sur des cales ça boit ces bêtes la !!




Juste pour anecdote, vous avez déjà fait le test de la bouteille pour faire halluciner vos potes ? une bouteille d'un litre suspendu en l'air avec de l'essence dedans pour démarrer l'auto lorsque la pompe à essence n'est pas encore branchée, c'est impressionnant, on voit la bouteille se vider à vue d'œil, un auto sous perfusion éclair , un goutte à goutte éponge, le cauchemar du porte feuille !!!



Je lui donne sa ration et recommence, ça tourne, verdict entre 50 et 75 psi de pression d'huile, 7 psi de pression d'essence, mais les problèmes commencent:
- pas de charge batterie
- Un fuite d'eau entres la pipe d'admission et la pipe coudée supérieur sur laquelle est fixée la durite de radiateur ! (Surpression ?)
- Les échappements rougissent vite !
- La compression semble importante au point de donner des difficultés même au démarreur qui pourtant est un high power maxi torque mes genoux starter !
- Et pour finir j’entends un bruit mécanique, inquiétant, un tic tic que je localise vers le bas du moteur, vers l'arrière presque au niveau du convertisseur !



Dans ces moments la ça travaille dur la haut, je gamberge sévère, qu'ai-je pu monter de travers ? Un truc mal serré ? UNE BIELLE ?? N’importe quoi ce n'est pas un bruit sourd...mais peut-être que ...quand même...UN COUSSINET...? Non et définitivement non car heu...je ne suis pas d'accord !
Je pense à tout et à rien et l'angoisse me prend car il faut dire les choses telles qu'elles sont:



5 ans de restauration, peu à peu, au fur et à mesure des flots bancaires, du temps libre, de la volonté, des mois de recherche de pièces, des nuits entières à fouiller dans les entrailles d'ebay motor, et de summitracing...des coups, des bleus, des maux de dos, des blessures, des colères sous la voitures à jurer le dico entier de nom d'oiseaux, mon dico à moi( j'en ai développé un spécial mécanique car la liste est longue )...la chevelle passe bien entendu toujours après le reste, l'arrivé de mon fils (qui à aujourd'hui presque 3 ans), l'immobilier, les travaux, les autos principales, et pendant tout ce temps je vois les copains rouler avec leurs autos...en rêvant au jour J avec beaucoup de patience...



Aujourd'hui les choses sont simples, plus un kopeck, plus un rond (pour l'instant) pour Betty, il est donc temps de récolter un peu de bonheur après avoir semé autant tant d'efforts et de sacrifice...imaginiez le dilemme...heu ce mois-ci...un jeans neufs ou un carter haute capacité pour la th350 en alu polis ????????? LOL
Bref il faut la faire tourner, pas spécialement rouler mais faire en sorte que le moteur/ boite tourne correctement et soit prêt au moins à déplacer l'auto de ses cales en lui hottant le statut de bout de ferraille inerte ...à 10 briques tout de même !! (Faudrait peut-être que je demande au ferrailleur du coin ce qu'il m'en donnerait au poids...!



C'est vrais qu'aux yeux de certains cela peut paraître ridicule, mais pour moi c'est vraiment important, car cela représente un aboutissement mérité, et puis la réalité est la, j'ai fait le choix et je l'assume, de monter un moteur moi -même et de le préparer en ne choisissant pas forcement la chose la plus simple, à savoir la sur alimentation par compresseur, et le risque est la;si j'ai mal monté quelque chose, si ça casse complet, c'est peut-être plusieurs mois, voir quelques années pour trouver à nouveau le financement nécessaire à un nouvelle mécanique, en conclusion le risque de voir la belle, stationner encore pour très longtemps, dans le garage !



Je fais ce post aussi pour essayer d'ouvrir les yeux aux quelques passionnés, martiens, qui auraient envie de se lancer dans le même parcours que le miens...
N'étant pas entouré par les grands dans ce domaine (comme par exemple Mr Laurent.A,Mr Pascal S, Mr Eric A....), je me suis aventuré seul dans la conception d'une mécanique, qui ne respecte pas l'origine, particulière dans le choix des pièces, en détaillant tout, ré alésages et rectifications des pièces à l'appui, polissage, (juste l'équilibrage de l'ensemble pistons/bielles/vilos/volant que je n'ai pas fait pour un question de finance et puis 5500 trs/mn maxi), mais voila, l'on ne s'improvise pas préparateur; acheter des pièces perfos, tout le monde peut le faire...les choisir pour une réalisation homogène et sortir des chevaux pour le verdict du 400 mètres c'est autre chose...et ce n'est pas les quelques années de mécaniques auto personnelles ainsi que le seul V8 d'origine 302 de mustang que j'avais refait avec succès il y a 6 ans qui auraient pu m'aider !



Alors certes, si l'on se fait un peu aider, avec un peu de courage, on peut réussir son coup mais très franchement, avec un peu de recul, le mieux pour moi, aurait été de faire venir un moteur complet des us car j'aurais au moins pu être sur de l'ensemble, il y a déjà tellement de choses au remontage, sur lesquelles on peut se planter... !



Pour en revenir à mon moteur et les problèmes rencontrés, (parce que c'est la qu'on en était, non sérieux, suivez un peu quand même !! Lol), je règle l'avance au mieux (d'oreille, plus tard à la lampe strobo !! 9 ou 10 ° de retard je crois pour un moteur compressé, mais j'ai aussi le boîtier électronique Hi-fire 6 qui à son rôle à jouer je pense...encore besoin d'aide et un paramètre à étudier de plus, il va y avoir encore du boulot pour faire de l’ombre à john FORCE !!!!!), les collecteurs reprennent leur couleur correct !




- La compression trop forte? non simplement le réglage de l'avance qui n'était pas bon mais encore un moment de stress pour rien car j'avais pensé au pire, avoir monté un moteur trop serré (c'est arrivé à un copain) c.a.d des segments mal ajustés par rapport au ré alésage du block donc un effort trop important sur les parois du cylindre , lors du déplacement du piston, du au diamètre trop important du segment (pour les néophytes cela se joue au 1/10ém de millimètre voir moins !).



- Le problème de charge batterie m’occupera une partie de la nuit afin de comprendre d'ou vient le défaut ! En effet, rien de plus simple pour brancher un alternateur, un plus batterie direct, une masse, et en sortie de régulateur, un plus contact et éventuellement l'ampoule témoins de charge, mais voila !! Je chargeais à peine à 0,10 volts, j'avais pourtant un 12 sur le fils de contact (au régulateur), à n'y rien comprendre !!! Au bout d'un moment je réalise que la tensions était bonne mais peut-être pas l'intensité car sur certains schéma récupérés sur Internet, il était indiqué environs 15 ampère, aussi je décide de prendre une ampoule h4 (de phare avant) et j’essaye, résultat quéquick, Nada !! J’avais tout simplement un 12 volts mais sans intensité suffisante, j'ai donc reconnecté un autre plus contact cette fois ci avec plus de jus, et hop...magique le mec.2 volts de charge environs ! Il y a des fois ou l'électricité...qu'est-ce que cela peut être débile et casse-couil.....!



- La fuite d'eau, plutôt d'ailleurs une surpression car c'est la première fois que je fais chauffer le moulin depuis qu'il est refait, température au 3/4 du niveau, car c'est pas fini, si ça chauffe il y a deux raisons:
==>la première est que la purge d'air n'était pas faite, quand au calorstat, ouvert ou pas ouvert, un grand mystère, fallait-il le mettre pour démarrer l'auto la première fois ??Bonne question, toujours est il que j'arrête le moteur et la un gés ère, une fontaine...non un Karcher plutôt !!! En sortie du radiateur à coté du bouchon, une pression infernale, une véritable cocote minute mais ce n'est pas des légumes que l'on cuit...mais tout simplement mon bras qui au passage se prend une giclée de vapeur chaude...allez ça continue .ca doit être la Saint COUILLON court bouillon!!!
==>la deuxième raison est que le ventilo n'est pas assez efficace, un zizguigui en alu tout fin, juste jolie pour les yeux mais qui assure mal son fonction, et de plus je n'ai pas de FAN SCHROUD (cache autours de l'hélice fixé sur le radiateur servant à canaliser l'air et assurant une meilleur évacuation de la chaleur)
Je change donc l'hélice et remet une bonne vieille hélice poussiéreuse, d'origine, et j'installe un cache chromée qui se fixe sur le radiateur, qui prend la forme qu'on lui donne et qui se vend un prix dérisoire...en plus c'est beau ..Ça brille encore plus dans le moteur ! (Non Mr l'agent c'est pas pour cacher le compresseur !!!)...refroidissement satisfaisant, ça souffle beaucoup plus mais l’on n’accède plus aux courroies, enfin ça se démonte assez facilement !



Concernant le bruit, j'ai la boule au ventre, je passe dessus le moteur, dessous, à gauche, a droite, dedans (si si je rentre la tête par le carbu !!!!Lol), mais je ne vois rien, j'imagine aussi le pire !
J’éteint et me décide à enlever les caches culbuteurs:
==>Encore un panne de débutant, décidément je ferais bien de retourner au vélo !!!
Je touche les culbuteurs et la je m'aperçois que certains ne sont pas bien serrés, pire l'un d'entres eux, en l'occurrence au fond à droite, là ou j'entendais le bruit à un jeu d'environs 5 mm, je réalise donc qu'après avoir mis en pression les poussoirs hydrauliques, je n'avais pas pris le temps de bien ajuster l'ensemble des culbus afin de les mettre en "léchage" !
Je renouvelle plusieurs fois l'opération et redémarre le bloc, génial, un son comme je les aime, une mélodie sur 8 notes, le tic tic à disparu, et la j'explose de joie...alors bien sur on est encore bien loin de rouler car il me faut encore bien fixer les échappement en dessous, installer le kit de conversion de frein à disque à l'avant car ces 4/1 superbe de hedman (collecteur 4 en 1) ont juste la particularité de toucher les durites en ferraille d'origine de freins avant, et encore un chouillat de détail...me bloquer la timonerie de passage de vitesse au volant, m'obligeant donc à installer un shiffter (un p'tit B&M Z-gate en stock maison attend sagement dans sa boite !),
Une partie de l’intérieur à traiter, un peu de soudure à quelques endroits…enfin quelques truc à finaliser !



-J'ai malgré tout testé la boite en actionnant le mécanisme par le dessous de l'auto et cela semble fonctionner impec...



- Je vous épargnerais les passages ou j'avais oublié de vérifier le niveau d'huile de la boite auto car avec le carter haute capa de la th350 et le convertisseur neuf (saturday night à 2000 tours),il m'a fallu quelques litres pour remplir tout cela et puis il faut le faire moteur tournant !
Question peut on détériorer le convertisseur s'il tourne quelques instant sans huile?



Voila les dernières nouvelles de BETTY, j'essaye aussi d'avancer, de temps en temps mon site www.CHEVELLE.fr mais c'est aussi beaucoup de boulot !
Une deuxième vie peut-être ? Voila la solution, je vais en commander une au père NOËL !



J'espère que vos projets avance bien et que pour les autres vous profitez bien de vos autos...pendant qu'on peut encore rouler...un peu...




Salutations

_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 2:16 pm

Allez on en remet une louche, deuxième service:

Le premier bruit inquiétant, comme je l'expliquais dans le 1er post, concernait les culbuteurs qui étaient tout simplement mal réglés !

Mais comme les ennuis vont toujours de paires...un autre bruit, très métallique, comme un frottement, en dessous de l'auto, au niveau du convertisseur !

Je passe la tête sous la chevelle, moteur chaud et en fonctionnement...

Au dessus de ma figure, à peine à 15 cm, de superbes collecteurs, brûlent d'impatience que je fasse un faux pas, une seconde d'inattention et c'est la brûlure assurée ...entres les deux, les dents du volant moteur tournent à toute vitesse, un peu comme une râpe à fromage qui cherche son gruyère.

En tous cas je ne suis pas fiers et malgré déjà une petite brûlure au bras contre le coté du collecteur (lorsque j'ai passé les vitesses manuellement sur le coté de la boite par le dessous de l'auto pour l'essayer), je ne cesse de me dire fait attention bord...L, j'ai déjà mon quota de blessures pour le mois, ÇA SUFFIT !
[img:edb1]http://www.chevelle.fr/chevelle.fr/photo/Gifs/Feu_Flammes/utfeu42[1].gif[/img:edb1]
Le bruit est important et strident pour les oreilles, très aigu, et puis je fini par apercevoir le pignon du démarreur vibrer et trembler !

Je fais des essais, passe les vitesses par le dessous et je remarque que l'ensemble volant moteur/convertisseur frotte très légèrement (mais suffisamment pour faire un bruit d'enfer) par intermittence mais surtout en phase parking ou neutre, car lorsqu'une vitesse passe, l'ensemble recule d'environs 1mm ou 2 mm et ne touche plus !

- c'est à n'y rien comprendre, le premier démarreur que j'avais acheté était mal ajusté et avait le pignon qui touchaient le volant moteur et y restait coincé (trop prêt dans la direction du centre du volant moteur !!), maintenant ce deuxième démarreur qui semble pourtant très bien fonctionner, rencontre un problème identique mais dans l'autre direction, et se positionne ainsi à environs 2 mm de distance du volant moteur et celui-ci, en rotation avec le convertisseur, finit par toucher le bord du pignon du lanceur !

Un démarreur mal ajusté, je veux bien, mais deux, cela commence à faire beaucoup !!

J'ai besoin de connaître vos avis sur cette situation !


Premièrement, est il possible, sur un 350 chevy de 1974, d'avoir monté à l'envers un volant moteur? Car j'ai remarqué, sauf erreur, que le disque intérieur du volant moteur soudé à la couronne dentée, semble un peu excentré !

Aussi le miens semble présenter plus d'espace, (entres le disque intérieur et le bord extérieur des dents du volant moteur), du coté block que du coté convertisseur (coté boite) !
Serait-il donc possible que cette légère différence puisse corresponde au jeu de fonctionnement qui me manque ?

Avez vous d'autres idées éventuelles pouvant expliquer ce mauvais positionnement ?
Où alors, c'est parce que j'ai vraiment la poisse et que ce démarreur est pour la seconde fois vraiment mal réalisé !

J'ai vraiment la rage à l'idée d'avoir peut-être à nouveau l'obligation de désaccoupler la boite du moteur juste à cause d'une erreur.HEU OUI...de débutant !
Dernière précision, j'ai aussi remarqué que le volant moteur était très très légèrement voilé, cela ne saut pas aux yeux mais il n'est pas nickel !

Sur vos autos, quelles distances séparent vos pignons de démarreur des dents du Volant moteur, bord à bord ?
Merci pour votre aide, sinon à part cela le moteur prend rapidement ces tours et semble nerveux c'est plutôt encourageant malgré toutes ces embûches !!
Salutations à tous !









Pour expliquer un peu mieux, en étant situé sous l'auto j'essaye de localiser le bruit de frottement et je remarque que le bord du volant moteur dans sa rotation (moteur tournant) vient frotter le bord du pignon de démarreur (au début des dents, alors que celui ci est au repos (non excité), mais effectivement le plus surprenant est que lorsque je passe une vitesse arrière ou avant, l'ensemble des pièces vilo/volant moteur/convertisseur reculent vers
L’arrière de l'auto d'environs 2 mm !

Je pense, en tous j'espère que c'est un jeu de fonctionnement normal du à la force et au poids nécessaire à la rotation de toutes ces pièces, malgré tout, lorsque l'on pense comment est fixé un vilo, cela peut paraître quand même incroyable !

Bien sur, le démarreur reste quand à lui fixe sur le bloc moteur et ne bouge pas !

J' ajoute à tout cela comme je l'explique plus haut, que le volant moteur est peut-être très légèrement voilé

D'après certain, mettre un volant moteur à l'envers est possible, maintenant la question à se poser est :

- est-ce que dans le mauvais sens, il y a vraiment une différence de placement car en regardant à nouveau, j'ai du mal à voir si la forme de celui-ci donnerait lieu à un écart plus ou moins important de la couronne par rapport au pignon du lanceur ?

voila tout, pour l'instant j'essaye d'étudier une solution avec le beau pere qui est fraiseur/tourneur de métier pour qu'il me refasse le bloc en alu sur lequel est fixé le corp du démarreur mais avec des cote de fraisage différentes pour le reculer de 2 mm mais c'est du boulot à faire !

Salut







J'éprouve malgré tout comme une gène de recevoir certains compliments, (et ce n'est pas de la modestie !), tout simplement car en réalisant ce projet seul je n'ai jamais eu le sentiment d'accomplir quelque chose d'extraordinaire, bien au contraire j'ai souvent eu l'impression d'être un "gland "qui achète plein de pièces qui brillent et qui ne maîtrise pas le domaine dans lequel il met les pieds, c'est vraiment ce qui me traversait souvent l'esprit !!!

Bien sur, 5 ans de temps, des recherches de pièces, de conseils adaptés à mes projets mécaniques... tout ceci représente beaucoup d’effort, de temps et d’argent et je ne peux pas nier le fait que toutes les personnes qui collectionnent une auto, peu importe laquelle d'ailleurs, ne poussent pas souvent le bouchon aussi loin, cependant j'ai toujours eu comme exemple ou support (au choix), les articles sur nitro magazine, ou la réalité des chronos de certaines voiture connue et réalisées, (mécaniquement parlant mais aussi au niveau châssis, car les cvs c'est bien...faut-il aussi que la puissance passe au sol et ceci est une autre histoire!!) par les spécialistes français...(parmi tant d’autres les membre de la French connection par exemple !)


Et la, face à ces pros qui jouent dans la cour des grands, (c’est comme cela que je les vois) j’ai plutôt l’impression d’être un petit joueur ! Bien évidemment, il est clair que le niveau de dépense dans le quel je me situe, est incomparable à celui de certaines autos performantes connues !

J’ai tant d’admiration pour une certaine DODGE Challenger 70 pour ne pas la citer…, verte pomme, 500ci 750hp, très respectée dans les paddocks pour avoir réalisé à Santa Pod (en Angleterre), un Pu..T…de chrono à 9sec53 au 400m D.A ! et cette auto est venue par la route du 77, Fiabilité, performance, …Le must … !



J’ai aussi toujours été très impressionné par les amateurs qui restaurent leur carrosserie d’un bout à l’autre, dans le moindre détails, je pense plus particulièrement à un jeune d’un vingtaine d’années qui à fait un post sur plusieurs mois, (plus d’un 1 an je crois), je ne sais plus dans quel forum, dans lequel il restaurait une mustang bleu je crois, genre année 65, avec photos à l'appui, un parcours de fou, un boulot de TiTAN et surtout à cet age…le gas avait de l’or dans les mains !! Un martien quoi, un très jeune martien !!!Chapeau pour ce jeune s’il se reconnaît !

Face à cet exemple ? Je serais peut-être capable de refaire la carrosserie de la mienne, il faudra d’ailleurs que je m’y mette un jour car il y à certains endroits un peu attaqué (rien de méchant), mais combien de temps je mettrais, et pour quel résultat ?? Impensable pour moi d’égaler cet exemple, ou si…sur..Heu … peut-etre..2 vies d’apprentissage…. !


Pour en revenir à mon moteur, je dois vérifier, comme me le suggérait un autre membre, si c'est l'ensemble convertisseur/volant moteur qui reculent du au fait des masses à entraîner (il est vrais qu'un volant moteur n'est qu'un plaque métallique, pas bien épaisse, et elle pourrait avoir une certaine torsion lors des passages de vitesse,) ou si c'est vraiment le vilo qui a du jeu dans sa transversale en observant dans la même situation le damper devant le moteur !

J'espère que ce n'est pas cette dernière possibilité car la ce serait un coup dur !

J'ai vraiment besoin de savoir si certains d'entre vous ont déjà observé ce déplacement de l'ensemble volant moteur/convertisseur en prise afin de savoir dans quelle direction je dois continuer !
Pour finir un peu de douceur dans ce monde de Brute !!!VOICI LA RELÈVE...Même passion assurée !!!!



Liens grande taille:

http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Accf/PIC06159.JPG



En ce qui concerne le démarreur c'est un mini starter DENSO Style normalement compatible chevy 153 ou 168 dents et bon pour être monté du 350 au 454 !

1) est- il dans l'axe ? Je pense que oui et de toutes façon l'axe bon au mauvais n’amènerait pas le volant moteur à le toucher le pignon au repos !
C’est l'écart présent entre les deux qui est en cause à peine 2mm et lorsque ça bouge un peu c'est donc en contact !

2) Pour les dents idem, je vais essayer de remonter et faire soit une photo ou vidéo pour que ce soit plus clair car c'est difficile de l'exposer précisément !

3) Tbird, d'après toi un volant moteur n'a aucun jeu, si c'est exact c'est inquiétant car ce serait donc peut -être en effet l'aspect jeu au coussinets !

Cependant, si c'est le cas, j'ai vraiment la poisse car j'ai fait rectifier l'ensemble du moteur chez RECTIFICATION 2000 (par Patrick le patron) une boite situé au nord de paris que bcp connaissent !
Vilo à 0,10, Block moteur à 0,30 pouce !
Un copain me dit qu'il est possible que le rectifieur fasse des erreurs et "bouffe" un peu de matière des les masselottes du vilo, occasionnant un jeu potentiel !! J’espère que c'est pas la base du problème car la je risque de l'avoir mauvaise !

Le message suivant arrive avec des vidéos afin que cela soit plus clair pour tout le monde.


Bon cette fois ci je pense que j'ai la solution car sur les vidéos que je vais joindre à ce message,
vous pourrez peut-être me confirmer ce que je pense déjà très fort !

Je suis rentré du boulot ce matin à 2h30 et j'allume l'écran du pc pour consulter vos réponses, mais voila ces histoires de jeu par ci par la me torpille le bide !!! Je ne tiens plus en place, il est tard mais rien à faire, je veux savoir...tout de suite !! (Comme un enfant capricieux c'est comme cela chez moi lol !)

J'enfile mes godilles et mes clics, direction détroit garage sur l'ovale, prêt de la piste de nascar de ...heu...désolé je dérape là... mon garage au sous sol tout simplement !

Je passe sous l'auto, en ayant tout de même une pensée nostalgique pour mon plumard bien douillet dans lequel je devrais être (vu l'heure bien avancée !), mais c'est trop tard car je lève les yeux, sous mon moteur et voila que ma pile alcaline interne se réveille et me donne le jus nécessaire pour chercher à comprendre le problème...j'ai d'ailleurs le poigné qui gigote alors que la main ne tient pas encore de clé à molette...c'est DINGUE !


1er) Vidéo ou je vous montre le jeux du volant moteur et sa flexibilité, sans blague Tbird61, CA BOUGE lol !!!


JE VOUS CONSEILLE DE FAIRE
ENREGISTRER SOUS Car chez moi, OUVRIR ça marche pas !

http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Accf/Video_1_jeu_convertisse…


2em) Vidéo ou je détaille le démarreur lui-même démonté de son support !


http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Accf/Video_2_demarreur_demon…


3em) Vidéo dans laquelle vous pourrez voir le démarreur remonté et le jeu existant ainsi que l'espace réduit entres les 2 pièces !


http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Accf/Video_3_jeu_avec_demarr…


4em) Vidéo pour cette dernière où je lance le fonctionnement du démarreur (vue du volant moteur voilé ! GRRRRRRR)

http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Accf/Video_4_lancement_demar…



*** SI CERTAINS D'ENTRES VOUS ONT DES SOUCIS DE LECTURE essayez de télécharger un nouveau player vidéo genre Media player classic :

LIEN ICI:
http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Media_player_classic/mplayerc_xp_fr.exe



CONCLUSION:
[/color]
Je pense que je vais devoir désaccoupler la boite, démonter le volant moteur, et le changer tout simplement tout en espérant démonter le moins de chose possible, je suis assez vert comme cela d'avoir à le faire, si si la même couleur que BETTY, au boulot on m'appelle ...HULK !!![img:edb1]http://www.chevelle.fr/chevelle.fr/photo/Gifs/Personnages_divers/commentary[1].gif[/img:edb1] ! Celui -ci est très certainement monté à l'envers mais ce n'est pas la raison pour laquelle cela frotte, j'avais d'ailleurs déjà des problèmes avec le premier démarreur !

Ce volant moteur, même monté à l'envers, ne devrait pas toucher, certes il passerait assez prêt...bien que j’aie quand même un doute par rapport à ces 3 mm de torsion de l'ensemble !

AU sujet de cette torsion, pour moi elle est "normal" (n'hésitez surtout pas à me contredire si vous n'êtes pas d'accord je suis la pour ça !!) même si cela peut paraître un peu excessif (je te l'accorde TBird61 tu aurais sans doute raison sur le fond si cette pièces était neuve), et plus j'avance, plus je pense que c'est un signe de vétusté car c'est en effet une des rares pièces que je n'ai pas changé (QUEL C............grrrrr)

Les choses vont encore être très simples, un volant moteur hi machin, power light truc, racing torquer chose, renforcé mes g'nou !!! TOUT NEUF et merd.... au porte-feuille, mon jean tout neuf LEWIS 501 et mes WESTON...heu dans une PROCHAINE VIE peut-être...ULTIME SOLUTION L'EURO MILLIONS! !!!!!!!!!!!!!!!!!

SINON VOICI QUELQUES IMAGES:

http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Accf/PIC06207.JPG
http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Accf/PIC06208.JPG
http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Accf/PIC06215.JPG
http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Accf/PIC06217.JPG
http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Accf/PIC06219.JPG
http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Accf/PIC06221.JPG
http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Accf/PIC06223.JPG
http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Accf/PIC06225.JPG
http://www.chevelle.fr/chevellefr/Images_forum/Accf/PIC06227.JPG






Un p'tit Up pour vous montrer les pièces en commande, car oui c'est déjà démonté, opération réalisée avec succès Vendredi matin tôt très tôt, rentré à 2h du mat du boulot, le temps de consulter mes mail, et hop sou la voiture à déboîter la boite du moteur jusquà 6h !

Arbre transmission à terre (2 mn), je réussi à écarter la th350 du block d'environs 15 cms, sans démonter quoi que ce soit de la boite !

Juste une petite séance d'huile de boite rose dans la figure, le nez et les yeux, (une mini douche, le PIED) et une grosse difficulté d'accès aux 2 vis supérieurs qui fixent la boite au moteur (gêné par le blower, le régulateur de pression d'essence, les fils de bougies...)

Seul solution, debout sur une chaise coté aile droite, le ventre couché sur le pare brise, et le bras gauche se faufilant un chemin entre la cloison de l'habitacle et le capot au dessus des essuies glaces avec à peine 1,5 cms pour tourner la vis (10 mn par vis et une bonne séance de crampes en tous genres !)
Verdict:

Le Volant moteur est à changé, j'ai donc commander encore une belle pièce pour mon jouet, plus les boulon ARP pour le fixer au vilo ainsi que les trois nécessaires à la fixation du convertisseur !!!!





J'ai vraiment hâte de recevoir les pièces pour remonter tout ca et m'assurer du bon fonctionnement et positionnement du démarreur !





Cache Flywheel/converto pour th350 en alu Polis, ($29 du délire !)



Encore un vaccin pour le porte feuille, mais aucun regret, après tout on peut mourrir demain...comme dit le beau père...moi, avec mon histoire de tronconeuse, cela aurait pu être il y à 1 mois et demi !!


FAUT PROFITTER Bordel !


Alors on commence:
Boulons ARP pour la flexplate, (qualité vraiment au R.d.v)

Cache Flywheel/converto pour th350 en alu Polis, ($29 du délire !)





Cache Culbuteur en alu polis (une tuerie, moi en tous cas ca me plait, n'en déplaise aux mauvais coucheurs qui n'apprécie pas les pièces qui brillent !!lol)









Durite inox raccord anodisés radiateur supérieur




Flexible de jauge de boite





Flexplate renforce TCI 12000 tours (ca va vachement servir pour mon siper moteur à 5500 maxi !!!lol)




Joint d'embase de carbu trouvé sur ebaymoteur qui d'après le vendeur aurait une vingtaine d'année, neuf, qualité impressionnante, j'en ai pris trois à $3 l'unité !!!)




Mécanisme de capot trouve aussi sur ebay motor ayant la particularité d'être sablé et traité avec un procédé qui n'est pas du chrome mais y ressemble fortement, genre alu polis, mais complétement résistant à la rouille, à vérifier par la suite !!)





Patte d'alternateur alu polis certes mais géniale pour la conception et la place laissée pour les durite de sortie de pompe pour le chauffage















Spacer pour thermostat car celui-ci ne passe pas avec la pièce de déport sous le nez du blower donc elle me donne la possibilité de le monter dans ce spacer muni aussi de 2 trous pour sondes éventuelles




Vis de cache culbu renforcées, avec vis cruciforme au dessus et embout chromé 6 pans, plutôt sympathique











Une belle poulie de pompe à eau en alu polis, oui je sais il va falloir souvent jouer du chiffon et du Belgom alu avec toutes ces pièces rince l'œil !!!!

Plug pour boucher les deux trous du spacer pour l'instant non utilisés




et puis une dernière chose qui n'a rien à voir avec une pièce mais un ouvrage que je voulais acheter depuis longtemps (pièces interchangeable de la chevelle !



JE VEUX QUE CA PETTE DANS L'TUBE

[/center]
[/justify]

_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.


Dernière édition par musclecar le Jeu Jan 12, 2012 2:34 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 2:17 pm

encore un p'tit up pour vous montrer quelques pièces montées, bien sur j'ai encore plein de fils à gauche à droite à gainer, regrouper, souder et le coupe circuit neuf que j'ai reçu (l'autre avait éclaté en 3 morceau au serrage, montré sur un autre post ou je peste sur la mécanique et ses galères !)


VUE GÉNÉRALE avec la durite neuve de radiateur, j'adore, et vraiment de la belle qualité





Ici VOUS POUVEZ VOIR LA JAUGE D'HUILE DE BOITE FLEXIBLE RENFORCÉE (GALÈRE à INSTALLER !)




VOICI
L'ADAPTATION QUE J'AI TROUVE POUR SOLUTIONNER MON PB D'ESPACE ET DE FUITE à LA SORTIE DE LA PIPE COUDÉE VERS LE RADIATEUR DONC UNE PIECES EN
BAS QUI DEPORTE LE CALORSTAT ET UN SPACER POUR L'INSTALLER DEDANS CAR LA PREMIÈRE PIÈCE DE DÉPORT en bas EST POSÉE DANS LE SENS CONTRAIRE DE
SA CONCEPTION !

DANS LE BON SENS, ELLE VENAIT TOUCHER LE CACHE CULBU DE DROITE ET GRÂCE AUX PATTES D'ALTERNATEUR NOUVELLE, J'AI LIBÉRÉ DE LA PLACE POUR FAIRE CETTE INSTALLATION DE DÉPORT !







ICI LES PATTES D'ALTERNATEUR AVEC CETTE FOIS CI UNE BONNE FIXATION DIRECTEMENT DANS LA CULASSE





VU SUR LES CACHES CULBU NEUFS INSTALLES, ca VOUS PLAIT ?




ENCORE DES PIÈCES A INSTALLER MAIS POUR LA POULIE DE POMPE A EAU EN ALU J'AI FAIT UNE ERREUR CAR DOUBLE GORGES ET CA PASSE PAS, VA FALLOIR
RACHETER UNE SIMPLE, PAS DE BOL, JE FAIS ENCORE CERTAINES FOIS DES CONNERIES EN COMMANDANT LES PIÈCES













[center] Rebonjour à tous, après un peu d'absence devant le clavier, derrière c'est la REPRISE des hostilités sur la chevelle !

Bien décidé à continuer dans le bon sens pour faire fonctionner la bête, bien motivé pour la faire burner....heu excusez moi je dérape encore...rouler sur ces 4 roues...M'sieur l'agent ...hic...m'enfin.. Pas fait exprès....ma ranger est trop lourde et est tombée sur la pédale de droite !!!








J'ai depuis bien longtemps acheté un kit de conversion de frein à disque pour l'avant car en effet Betty avait pour l'instant des freins à tambours !!







Alors pour ceux qui ne connaissent pas, en tout cas sur la mienne, lorsqu'elle roulait, 4 freins à tambours, ça tire le volant à gauche dans un premier temps, à droite dans les 2 secondes qui suivent, et une fois un peu chauffé de chaque cotés, le volant cette fois ci au milieu, vous ressentez l'auto ralentir, non j'ai pas dis freiner, ni encore moins BLOQUER les roues....juste Ralentir, et la vous avez ni plus, ni moins que 10 secondes pour espérer ne pas emboutir ou ne pas écraser ce qui est devant l'auto !!! ENSUITE ???? C’est mort !!! Trop chaud pour porter encore la dénomination de frein !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Et la il vous reste la semelle de vos chaussures en ouvrant la porte conducteur, pour finir votre course ailleurs que dans le pare choc du voisin de devant (DOC MARTINS conseillée !!!!!!!!)








Je vous laisser imaginer la suite à 130/140 km/h, avec pas loin de 400 dadas !!! moi en tous cas je préfère même pas imaginer, voila pourquoi j'avais acheté ce kit de conversion à disque, complet, comprenant tout mais VRAIMENT tout jusqu'au répartiteur avant/arrière, servo frein, durites en ferrailles, enfin la totale (600 euros environs de budget à
l'époque avec les frais complets )!








Très bien tout ceci, mais voila, après avoir fait tellement de choses sur cette chevelle en essayant à chaque fois de les faire bien, en fonction de mes moyens techniques et financiers, bien sur, je ne pouvais pas installer ce kit magnifique tout neufs, (magnifique c'est vrais même si ce n'est pas non plus du willwood, mais c'est pas le même prix
non plus !!!), sur un train avant pourrie, dégoûtant de graisse et blaxon souillé, impossible pour moi de laisser dans cet état !







Tant pis, tant qu'à faire, on attendra encore et encore avant de rouler, mais la sécurité ne doit pas être laissée de coté, c'est en tout cas mon point de vue !








Je commence donc à démonter tout le train avant et la c'est du lourd, oui MONSIEUR !!! Que du gros boulon, de la grosse pièce américaine bien épaisse, bien lourde...AIE....non pas le RESSORT avant dans la tronche....Merd..; trop tard il est partit !!!! plus sérieusement, aucune pièces vraiment rouillée, aucun boulon foiré, impressionnant ces autos d'un autre époque...en effet comment seront ces Merd...de reno...clito...espace et J'EN PASSE... dans 42 ans ?????
Je n'ai rencontré AUCUN problème de démontage, et même pour les silentblocs et rotules, avec un peu d'effort, un bon marteau et Burin, tout s'est démonté sans soucis majeur !!! Et le RESSORT ??? MON DIEU VLA L'engin, impressionnant la bestiole de plus de 40 cms de haut !!!







Je pensais au début être obligé de commander les triangles complet aux USA, mais quel bonheur de s'apercevoir que tout ce démonte (et en plus très facilement !) et que les pièces se trouvent rapidement sur ebay motor avec des prix très raisonnables !!!







Je me suis donc lâché pour commander des petites babioles, CHÈRES à mon CŒUR et à BETTY, pour pouvoir tout remettre à neuf soient les rotules, silentbloc, buttées de triangles, direction et biellettes ....








J'en profite au passage pour tout décaper (c'est la peut-être le plus chiant à faire) pour tout repeindre ! au début, bien embêté et ne sachant pas ou trouver de la peinture et surtout quoi mettre, je téléphone à un copain qui tient un garage et qui à une belle camaro de 69 cabriolet SS 350 refaite en tôlerie comme j'en rêve pour la chevelle, (juste pour vous faire mousser un peu !!!), et à ma grande surprise, celui-ci me dit texto: Te fais pas chie....tu vas à MR Bricolage et tu achètes leur peinture toute prête comprenant déjà l'anti rouille, noir brillante, avec une composition réthanemachinchose dedans...36 euros le pot de 2,5 l, de quoi faire bcp de pièces en 2 couches, et voila tout !







Bien ou pas bien, je n'en sais rien, mais c'est ce que j'ai fait et effectivement, lui l'avait fait sous tout son bas de caisse et train avant, et le résultat semble satisfaisant, espéreront que dans le temps ça dure, en tout cas, pour lui ça fait quelques années et cela ne bouge pas !







Je continue pour ma part, à rester fidèle au blaxon pour le reste du chassie car sur le C25 (camion) du beau père, un coup de pétard avec les cartouches de blaxon sur tout le bas de caisse, à stoppé net la rouille partout, et même s'il est vrais que j'ai déjà lu pas mal de commentaires sur le blaxon disant que après ça rouillait en dessous, et bien la je peux vous assurer que son camion roule tous les jours depuis 2 ans et que l'effet à été radical !! Ma chevelle, en tous cas, est recouverte de blaxon en dessous et franchement, quasi pas rouillée ! Il est donc vraisemblable que le blaxon apporte plus de positif que de négatif !








Mais pour toutes les pièces du train avant, de la direction et suspension, ce sera cette peinture. (J’attends avec plaisir vos commentaires pour me dire ce que vous en pensez, merci d'avance).

Je suis bien sur aussi, toujours autant incorrigible, et lorsque je surf le soir sur la toile, avec comme page de fond..HEU....EBAYMOTOR évidemment, je trouve toujours quelque chose pour vider mon porte feuille !!!

Voila donc toutes les dernières trouvailles sur lesquelles j'ai eu le malheur de tomber, MALHEUR pour mon compte en banque...mais après tout lorsque je serais dans la boite ???? Et puis zut au banquier !!!!!!!!!







































Encore une fois, comme vous pouvez le voir et surtout si vous êtes arrivés la, mes messages sont plutôt long, mais c'est réellement avec ungrand plaisir, même si je passe beaucoup de temps à vous les mettre en ligne à des heures tardives, regardez l'heure, moi j'ose plus !!! (j'héberge les photos sur mon espace 1 & 1), que j'essaye de vous faire partager ma passion qui pour l'instant ne se résume qu'à restaurer et non ROULER ARGGG....

Toujours aussi bien sur conscient que c'est déjà une grande chance de pouvoir le faire ...car je sais que bcp rêve simplement de posséder déjà leur auto...et c'est vraiment ce que je souhaite à chacun d'entre vous...courage...avec un peu d'effort...tout est possible !!



_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 2:35 pm

Slt à tous, effectivement, je ne lâche pas le morceau, même si ce n'est que 4 ou 5 jours par mois, les finances sont aussi souvent un facteur important sur l'avancée du boulot, le quotidienpour nous tous bien sur !!!

Voici quelques photos du kit de conversion de disque avant, ainsi que quelques pièces montées, mais aussi le coté gauche que je suis en train de démonté ! Vous pourrez voir
comment après avoir dévissé le boulon de la suspension, le ressort se détend et reste même encore dangereux à sortir !!


La blague va surtout se dérouler au remontage et la je pense qu'il me faudra obligatoirement des compresseurs de ressort, ou éventuellement une autre méthode utilisant un cric et le poids de l'auto ..Mais chaque chose en son temps car pour l'instant je me prend pour Mr VAN GOGH (Il y a une faute la ???? et puis zut !!!) et quand l'artiste peint...Le mec ...faut pas l'emmerder...LE MEC !!!

































































Petite avancée du coté caisse je suis pour l'instant bloqué dans l'attente de pièces car sur le train avant j'ai reçu 2 bushing de mauvaise dimension sur les bras inférieur !!! et je viens de commander les dernières pièces qui me manquaient pour refaire à neuf le train avant !




J'ai aussi pas mal joué du mig et de la disqueuse car j'ai reçu une moquette neuve et la protection en dessous mais je me suis vite aperçu que je ne pouvais pas remonter cela directement car j'avais de la rouille perforante dans le passage de roue arrière droite et un bon gros trou de 5 cms carré rebouché avec de la fibre de verre quelle HONTE !!!



J'ai pris mon courage à 2 mains et j'ai reformé une tôle après avoir découpé une bonne moitié du passage de roue visible de l'intérieur, une belle séance de marteau, mais content du résultat, un peu moins de mes soudures mais c'est qd même pas trop mal pour qqun qui n'a fait cela que 2 fois dans sa vie !!!!


Comme vous pouvez le remarquer, mon gamin de 3 ans est toujours dans les mauvais coups !!! incurable comme le père dés son plus jeune age Une bonne séance de décapage et ponçage du plancher






























Très très pratique pour les passagers arrières, surtout les NANAs car elles peuvent se limer les 5 ongles d'un coup, gratuitement, en passant la main dans le passage de roue sur le Pneu, Option surnommé Râpe à gruyère DUNLOP !!! OPTION TRES RARE !!!!!















Pour la couleur du plancher, pas d'inquiétude car l'auto était marron d'origine, et c'est vrais qu'au premier abord, on a l'impression que c'est rouillé de partout, mais non non, elle est en super état à 2, 3 détails prêt (42 ans tout de même la demoiselle, elle à donc le droit d'avoir quelques caries par ci par la !!!)









Je vous mettrais des photos plus tard concernant l'après restauration ! maintenant le plancher est remastiqué (mastique à gratter ils appellent ca !!) la ou les tôles se chevauchent, et avant peinture de l'intérieur, je vais terminer les bonnes fixations des échappements !

à bientôt les AMIS !!!

_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 2:36 pm




Alors ca c'est dingue, moi qui croyait que c'était pâques....Je me rend tranquillement dans mon garage ou la belle repose, fermement décidé à
trouver des cloches en chocolat, des oeufs pralinés ...que dalles, ketchi !!!




Voyez plutôt ces drôles de choses suspendues dans mon garage ???
mais qu'est-ce donc ? moi qui voulait grignoter c'est raté !!!

ALLEZ Plus sérieusement, voici où en est Miss Betty et c'est pas du jolie, âmes sensibles s'abstenir !!!




Tous le train avant est démonté, les passages de roue sont légèrement poncés pour déceler éventuellement des traces de rouille (résultat satisfaisant !), le châssis (pour la partie avant) est mis à nu, débarrassé du blaxon pour être peint (les amateurs de restauration apprécieront lol), et le pare choc avant déposé avec toutes ces pattes de fixations pour les repeindre !!







Alors tout ca parait plutôt simple sur photo, car j'essaye de faire un peu comme quelqu'un qui aurait la chance de soulever sa carrosserie du châssis et qui le repeindrait entièrement (mon rêve) mais ceci sans le soulever !!!! Alors dans ce cas, en réalité ca se complique car plus de 10 heures de taf rien qu'aujourd'hui avec en entrée Disqueuse , en
plat de résistance peinture, et en dessert de sévère crampes, de bonnes courbature, et UNE DOUCHE Impérative, jugez plutôt par vous même...et encore j'avais un masque de peintre à double filtres, des lunettes et une casquette sur la tête avec un casque sur les oreilles, UN COSMONAUTE quoi !!!!, aussi j'imagine pas sans ces accessoires !







Le plus galère est de virer le goudron et en temps normale pour décaper, je travaille avec un bon outil pneumatique équipé d'une brosse métallique avec mon compresseur, mais la, pour virer la rouille et surtout le blaxon, j'utilise une disqeuse avec une grosse brosse de 8 cms de diamètre ! celle ci tourne très vite et est donc beaucoup plus efficace vu l'ampleur du boulot à faire !






Je passe les nombreux épisodes des douleurs dans les bras levés avec cet outil infernal, qui vibre, fait un barrouffe d'enfer, et vous en envoie plein la tronche au passage, et tout ceci le dos au sol !
J'aurais bien aimé avoir un p'tit coussin...quand même...pour bosser..non ? bon tant pis ! Comme je l'expliquais cette maudite disqueuse/ponceuse improvisé est très efficace mais de temps à autre, quelques morceau de fils de fer de la brosse métalliques se tirent et la, je peux vous certifier que cela ne fait pas du bien ! PROMETTEZ MOI de ne pas vous foutre de moi, bon de toutes façons, je suis sur que vous allez vous marrez un BON COUP !!




J'étais donc en train de décaper une pièce (un triangle), assis par terre avec la pièce entres les jambes pour la bloquer lorsque je ressent un PIC, comme un coup d'aiguille, qui me fait faire un bon ! devinez ou ce Putai....de fils de fer de brosse est venu se s'envoyer en l'air ??? Je vous l'donne dans l'milles, dans une valseuse !!!! Je vous fait un
DESSIN BORDEL ??? (pendant que j'écris le message je me fend la poire tellement l'anecdote est délirante !) Rassurez vous plus de peur que de mal, mais ces saloperies se décrochent, et avec la vitesse élevée de l'outil, elle arrivent à traverser le jean, et même le calbut !!!!!!!!!!!
JE VOUS INTERDIT DE VOUS FOUTRE DE MOI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
[center] QUAND même, merd .... j'aime ma Chevelle, mais ca vaut pas une couill... QUAND MÊME !!!!












Bon revenons à nos moutons, Premières impressions avec la peinture de MR BRICOLAGE en pot de 2,5 litres, avec antirouille intégré, j'ai dilué avec 5 à 10% de white spirit (conseillé sur la boite), et je suis très content de voir que la peinture ne coule pratiquement pas, forme comme une petite plastification, accroche bien sur le métal nu, et passe
malgré cette impression d'épaisseur qu'elle donne, assez facilement dans le pétard de peinture pneumatique en se diffusant progressivement !




Je vous montre aussi sur les photos qui suivent, le boulot que j'ai fait en soudure/carrosserie dans le passage de roue, je ne suis pas un pro, c'est seulement la 2em fois que je joue avec un MIG (poste à souder), mes soudures ne sont pas très belle mais bon, dans le passage de roue, ce n'est pas bien grave car vite recouvert d'un anti-gravillon !!!
D'ailleurs une petite question, doit on mettre un coup de mastic à gratter comme à l'intérieur de l'habitacle sur les soudures , ou un mastic de carrosserie, ou puis-je balancer directement l'anti-gravillons sur le boulot en tôlerie que j'ai fait dans le passage de roue extérieur ? 'ai aussi profité à l'occasion de la restauration de l'intérieur pour correctement fixer l'échappement avec du super matos, des pattes avec silembloc renforcés et orientables (photos)

Voila, prochaine étape, peinture du châssis au niveau de l'avant, et remontage pare choc, train avant avec direction complètement neuve, et ensuite adaptation des disques avant avec tout le circuit de freinage (tube) à adapter !!! ah oui aussi l'intérieur à faire...mais BORDEL.. c'est à quel moment qu'on roule CHEF dans tout c'merdier !!!heu tais toi et bosse mon gas !!!




























BONNES Salutations à tous les Membres !









Un p'tit up, cette fois ci en vidéos car pour l'instant pas trop de temps pour vous faire les articles habituelle sur mon post, de manière détaillés, même si du coté de www.chevelle.fr, j'ai mis en ligne 6 articles concernant la restauration de la belle !

Les langages et liens ne sont pas identiques entres mon site et le forum, donc c'est un peu long à créer...bientôt !


voici donc ma première vidéo dans laquelle fonctionne le moteur de Betty", avec une petit dédicace à notre ami Michel (charger 69), qui pourra je l'espère, se remémorer quelques bons souvenirs des années 80...

On en est bien sur qu'aux débuts, car j'ai encore bcp à faire sur l'auto, mais cette vidéos vous montrera que le projet avance sérieusement , et que je suis déja comme un "diablotin sur excité en culotte courte" !!!

Bonne poignées de mains à tous ! (Fabrice)







_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.


Dernière édition par musclecar le Jeu Jan 12, 2012 2:44 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 2:38 pm

RESALUT tout le monde, excusez moi de ne pas respecter la chronologie de l'histoire de restauration, mais je n'avais effectivement pas détaillé les débuts, concernant le mécanique et sa remise en état, pour ceux que cela intéresse, bonne lecture !

"Restauration du Moteur"




Je vous souhaite la bienvenue avec cet article dans lequel j'ai quelques photos anciennes à vous faire découvrir que j'ai retrouvé dans quelques albums (à ce moment la je n'avais pas de Numérique donc excusez moi pour la mauvaise qualité de certain clichés !), des images montrant la restauration détaillée du block 350 4 boulons par palier, ainsi que le compresseur B&M et autres pièces !





Cette phase de restauration va durer quelques années avec un block resté plus d'un ans sur son stand dans mon salon, (vous préférez les statues et les potiches ...Heu et bien PAS MOI ! lol !!!), et croyez moi j'en entends encore souvent parler mais réfléchissez un peu avec tolérance, j'avais un beau moteur devant moi, je n'avais plus qu' à; m'assoir sur une chaise derrière, sortir un volant et avec un bon son de drag...me voila dans la CUP Piston prêt à gratter le KING...(Cars de pixar pour les amateurs de film d'animation), bon ok ... j'ai un boulon un peu desserré la haut...je vous l'accorde...mais sans blague, UN MOTEUR V8 dans l'salon, sans graisse ni cambouis ..si si, ça vous tente pas ??? Discutez en avec madame elle sera certainement enchantée !


(Comment se sentir plus proche de son petit morceau d'Amérique, voila la solution, paix du ménage assuré; !)






Un très bon souvenir avec le beau père Alain, où l'on a retiré le block de la Chevelle




Un petite pause syndical, le mec en plein effort !







Mise à nu complète du compartiment moteur, une sacrée partie de rigolade avec son lot d'ampoules aux doigts !





Ne cherchez pas à comprendre, passées quelques heures la dedans, on fini par tourner pas rond, d'ailleurs sur la photo y'a plus rien qui
tourne, ni moteur, ni ponceuse et encore moins la caboche !











Après avoir passé de longs moments à nettoyer le block ou les différentes pièces démontées, emmené ces pièces au Karcher, aurectifieur (rectif 2000 à la garenne colombe), pour le déglacage du block, la rectification du vilo à 0,10 pouce, la mise en place des coussinets d'arbre à came, la pose des piston forgées basse compression sur leur bielle, (le block en fonte pèse environ 70 kg et le transport utilisé fut une poubelle, du délire et un bon mal de bras avec ALAIN !), le Surfacage des culasses et la pose de joints de queue de soupapes en téflon, la rectification des sièges et la pose de l'ensemble avec ces ressorts...Me voila fin prêt pour peindre, remonter et mettre tout ce beau monde en place et tout commence par la mise en apprêt du block et la fixation de l'ensemble pistons/Bielles/Vilo/segments/arbre à came et chaine de distribution (NON PAS DANS L'SALON la peinture, quand même VOYONS un peu de sérieux !)





Piston forgés en cote 0,30 pouce de forme D cup (creux pour une basse compression)







C'est enfin du concret, ma voiture n'a plus de moteur, qu'à cela ne tienne, mon SALON en aura un !
L'achat d'un stand fut très pratique pour effectuer toutes les opérations de remontage et de préparation.




Le block moteur repeint en orange chevy avec sa double chaine de distribution renforcé edelbrock, j'adore et vous ?




Au tour des culasses et hop maître Picasso en pleine action








Ici vous pouvez voir le travail de quelques heures de polissage de conduits d'admission/echappements ainsi que la vue sur les chambres de
combustion des culasses, c'est beau quand c'est re surfacé n'est-ce pas ?)



Polissage des conduits d'échappements pour augmentation de la taille et alignement avec les collecteurs 4 en 1 Headman !





Démontage, polissage et joints neuf du Blower B & M 144, encore un jeu de patience mais cette pièce me fait KIFFER, un peu comme
la dame sur un jeu d'échiquier !





Cela prend forme avec la pipe d'admission posée et un premier cache
culbuteur, (ils seront changés par d'autres modèles par la suite !)







Peinture définitive du compartiment moteur prêt à accueillir son block !





encore un délire avec mon pote Sébastien , devinez ce que l'on à sur la tête...vous avez trouvé ? des vieux calbuts retrouvés dans une malle
datant de l'armée et servant de chiffon ( Bien sur qu'ils étaient PROPRE vous avez vraiment l'esprit dans la ..heu..le Slip...heu..calbut
BON ca suffit !)



Rassurez vous tout est normal, lorsque j'ai 400 canassons à disposition je n'hésite pas à grimper dessus, et ...l' ours...heu...à côté...c'est heu...mon beau père...toujours trop chaud le MEC !

Le block sur son stand, prêt à rejoindre le compartiment moteur le jour du remontage, un grand moment d'émotion !











(Fabrice)

_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.


Dernière édition par musclecar le Jeu Jan 12, 2012 2:42 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 2:39 pm

JE CONTINU LES HOSTILITES !!!héhhééhéhé ! (Désolé les gas s'il y a des images en double par rapport à un post précédent mais je souhaitais faire un ensemble cohérent pour respecter l'évolution de la resto et puis il est 5H32 j'ai les yeux qui ne voient plus rien, ca papillote dans tous les sens !!)

Décapage des Plancher Intérieur et mise en peinture Toujours pas rassasié avec mes 5 pages précédentes ??? Bon ok, deuxième service, j'espère qu'il vous reste de la place pour digérer mais attention c'est pas le moment de faire la sieste !!!

Au menu, je vous propose donc en entrée "la mise à nu des planchers" dont l'épaisseur reste toujours plus épais qu'une feuille de salade, (malgré 42 ans d'âge), en plat de résistance un morceau de gruyère troué dans le passage arrière droit côté passager, et pour finir en désert, une belle moquette posée sur coulis de vanille parfumé "Minium", et nappée de réglisse brillant flambé à l'antirouille noir !!!



Certain d'entres vous peuvent se demander pourquoi restaurer l'intérieur alors que l'auto n'est pas encore finie du côté de la mécanique ou du train avant...Et bien tout simplement car essayer de créer une street machine digne de ce nom, n'est pas une chose à prendre à la légère, en effet l'on doit malheureusement faire face à de nombreuses modifications, adaptations en tous genres, et le but pour moi était dans un premier temps de faire en sorte que l'auto puisse sortir du garage, par ses propres moyens...

Pour ce faire, juste besoin de faire tourner le moteur...d'accélérer...heu..mince..vous avez dit FREINER Mr le Juge...? Que fait ma voiture dans le salon de lamaison du voisin...heu sais pas Mr le Juge..d'abord c'est PAS LA MIENNE...JAMAIS VU cette auto de Gangster !!!


Pour
résumer, j'ai installer des 4 en 1 de type sport, de marque Hedman (avec traitement céramique), super...juste un truc..pas bien grave...la timonerie du levier de vitesse, (d'origine sur la colonne de direction et non au plancher !), ne passe plus car elle vient cogner dans les collecteurs ..Grr ca commence bien ! NON arrêtez de bailler c'est pas
encore fini...Je décide donc d'acheter un Shiffter...chouette...j'enclenche le "Line Lock"...je Burn...j'enfume tout...je monte à 3000 tours...je shift...un coup de NOS...et hop le 400
en 9 sec...heu..excusez moi je dérapais la..! Nous en étions au shiffter, modèle de type Z-gate, de marque B&M, (permettant de ne pas louper les rapports 1/2/Drive pendant un run grâce au mécanisme bloquant ces position au bon moment afin d'éviter par exemple de passer de 1 à drive, soit la 3 èm vitesse !).





Bien décidé à procéder à son installation, il me faut faire des trous dans le plancher et surtout ne pas se tromper en rajoutant des trous partout, (non je ne parle pas encore de gruyère, bientôt patience, on en est qu'à l'entrée apéritif !), mais bon ...pour ce faire il m'est nécessaire d'installer la banquette électrique (non non, soyez pas mauvaise langue, j'ai bien dit électrique, dans 4 directions...OUI MONSIEUR...et pendant que l'on y est les 4 vitres sans montant le sont aussi...et tout ceci en 66..ET TOC !!!)...je procède donc à son remontage mais voila..Fichtre...j'appuie sur le bouton..CLIC ...CLIC...CLAC...et puis plus rien...comme toujours, une intervention sur un vieux truc en amène une autre....je vous passe les noms d'oiseaux du jour...

Me voila encore en galère car j'ai besoin d'avoir le déplacement avant / arrière fonctionnel pour pouvoir ajuster l'emplacement du shiffter, en effet si je le met trop prêt de la
banquette, plus de première..juste 2 et drive...finit les burns..les runs..heu...transformation de mon musclecar en Cadillac bateau...(froncez pas les sourcils, je plaisante car j'adore les Cadillacs !)...et si je le met trop prêt du tableau de bord, c'est le Broyage de la main en position Parking, (à l'opposé ) !


Je re-démonte la banquette et m'aperçoit rapidement qu'elle à du vécu...(et j'ai pas dis qu'elle à vu des culs...facile celle la non, excusez moi, je n'ai pas pu m'en empêcher !), quelques fesses en perspective sont certainement venu s'assoir dessus en 42 ans !!! Quelques ressort sont cassés, le seat cover, (le simili de la banquette),est déchiré à plusieurs endroits, les mécanismes ont besoin d'un bon nettoyage/peinture, et il commence à y avoir de la rouille de surface, un peu partout...







Je démonte...demoNTE...DÉMONTE...et heu...Merd...il n'y a plus rien à démonter...



cette pauvre banquette n'est plus qu'un grillage ondulé, tout en ferraille rouillée... et d'ailleurs on n'a même plus envie de s'assoir
dessus !



Encore une fois, me voila en train de me dire...mais bordel...dans quel Merdier tu t'es encore fourré ??? Comment va tu refaire une
banquette comme celle-ci ? Tu t'es pris pour un cellier ou quoi ?? Allez Allez...pas d'inquiétude...quelques morceaux de sac à main, en peau de
Roukmout à caribou, cousu les uns aux autres et hop le tour est joué !!!







Décapage de l'ensemble avant peinture


application d'une peinture antirouille au pinceau, du grand art !!!





Tiens tiens...Le petit Lutin du Garage...mais pas n'importe quel
espèce de lutain...Un lutain d'amérique...bien entendu !!!





Ensuite je me lance dans la recherche des pièces sur le net...mais la ...y'a un os de taille...c'est le relais qui déconne..et celui ci nese fait plus en neuf ! Bon, ce n'est pas grave, je fouille dans mon bazars et trouve un relais 12 volts...celui-la devrait bien faire l'affaire..Ah oui..heu...ba NON...! dommage pour moi car le relais d'origine avait aussi pour fonction de diminuer la rotation du moteur commandant le mécanisme des banquettes et mien le fait tourner à fond...Imaginez un peu...10 G d'accélération en actionnant la marche avant de la banquette...Mesdame...Messieurs...veuillez attacher vos ceintures...nous allons essayer d'éviter d'embrasser le pare brise...c'est dangereux ces bêtes la...FAITES GAF AU RELAIS !!!!


Je trouve finalement ce relais avec un gros coup de bol, sur ebay motor aux usa...celui-ci est de la même année, neuf dans sa boite, mais
se monte sur les grosses Chrysler de l'époque, et par chance, c'est le même !



J'en profite pour commander d'autres pièces en photos ci dessous:


petit panneau commandant 6 interrupteurs avec fusibles, (pour déclencher par la suite plusieurs accessoires du même endroit !)



Les tuyaux de freins neufs à reformer, les raccords mais aussi lesclips de fixation pour remettre à neuf le système de freinage
maintenant équipés de bon et solides freins à disque avant OUF !!





Un Line lock, (ca se monte sur les freins arrière et cela permet, en actionnant un bouton, de ne bloquer que les roues avant pour libérer
le freinage sur l'arrière...pour pouvoir BUUURRRNNNER...YES !)



Les clips spéciaux pour fixer les garnitures des banquettes.


Et Hop, un p'tit jeu de ceinture arrière remportées à "l'arrache" sur ebay motor dans les 15 dernières secondes !
(Il ne me reste plus qu'à trouver à l'avant maintenant !)







Ici, vous pouvez voir de la même façon que les ceintures arrière, un moteur électrique de banquette, remporté sur ebay Motor...
(Il est rapide le p'tit Français pour souffler les ventes aux ricains dans les 10 dernières secondes !!!! lol)

Encore une pièce qui n'existe plus neuve, un sacré coup de bol en apparence !




Une poignée de Shiffter en aluminium polis, gravé B & M pour
remplacer celle fournie avec le shiffter (en plastique "pas beau")



Un peu de littérature spécialisée dans les compresseurs, les amateurs apprécierons !




Les seat back Bumper situés derrière les dossier avant




Cette pièce est quasi introuvable, réalisée sur mesure pour les chevelles 66/67 et dont la société à mis la clé sous la porte...Une opportunité à ne pas louper...à vous de Juger...Une adaptation en alu complète pour le tableau de bord, supérieur et inférieur, afin de mettreen place 6 compteurs composé de jauges de mon choix (Compte tours, compteur de vitesse, charge batterie, pression d'huile, Ratio Air/essence, Horloge, Température d'huile moteur, température d'eau,
pression d'essence...), inclinées vers le conducteur, (Le compteur d'origine est affreux, ne possède qu'une aiguille qui va de gauche à droite, et est incliné vers le plafonnier...d'origine..certes...mais austère...c'est une horreur en 66, ni plus ni moins !









Une Proportioning valve qui permet de choisir la puissance de freinage sur l'arrière par rapport à l'avant




Les fixation de la barre de stabilisation à l'avant, (les miennes étaient pliées !)




une sirène US avec 5 sons différents (Juste pour le FUN, je vous l'accorde)




Les silemblocs des triangles inférieurs



Voici les seat covers avant et arrière






Je fini par trouver, dans un magasin de bricolage, une moquette d'extérieur, souple et résistante, verte...tiens tiens...celle-ci
servira pour remplacer l'espèce de toile de jute d'origine, pourrie, quiavait pour fonction de protéger la mousse des sièges contre le
frottement sur les ressorts métalliques !







Sur cette photo je vous montre les renforts que j'ai créer afin de
remplacer les tiges métalliques très fines, fixées à la toile de jute !





Et voici comment était constitué ce renfort à l'aide des petites tiges en ferraille !










La mousse de la banquette est encore en excellent état, en tous cas elle semble d'origine !





Mais les galères vont toujours de paires, aussi l'histoire n'est pas finie car cette pièces, qui se trouve de chaque côté des glissières,est usée et tourne dans le vide, et évidement elle n'existe pas en Neuf, Trop facile Sinon (quelques heures à passer encore sur le clavier !!!)




Pendant l'attente de réception des pièces, je me décide à décaper le plancher intérieur afin d' appliquer une couche de minium,
(protection antirouille de couleur blanche/grise avant peinture antirouille noir !)






Pour la couleur du plancher, pas d'inquiétude car l'auto était marron d'origine, et c'est vrais qu'au premier abord, on a l'impression
que c'est rouillé de partout, mais non non, elle est en super état à 2, 3détails prêt (42 ans tout de même la demoiselle, elle à donc le droit d'avoir quelques caries par ci par la !!!...mais il à fallu beaucoup gratter






Sur cette photo, vous constaterez qu'à certains endroit, l'on peutvoir la tôle un peu attaquée avec les années, cependant, rien de grave,
cela est encore solide, malgré tout !













Comme vous pouvez le remarquer, mon gamin de plus de 3 ans est toujours dans les mauvais coups !!! incurable comme le père dés son plus
jeune age







Je gratte...ponce...frotte...aie...encore des ampoules...et voila ce quoi je tombe...




bon c'est vrai, Betty à 42 ans, et dans l'ensemble je n'ai pas à trop me plaindre de la rouille par rapport à certaines autos de ces
années là, mais quand même...nous y voila au gruyère...en décollant quelques morceaux pourries de caoutchouc , (isolant sous la moquette),
je découvre un trou, rebouché avec de la fibre de verre, (quelle HONTE !!!).




Une tôle bien fatiguée...Snif...la perspective d'installation de la banquette, du shiffter, mais aussi de la belle moquette neuve que je
viens de recevoir, s'éloigne encore comme un oiseau Migrateur !







Très très pratique pour les passagers arrières, surtout les NANAs,car elles peuvent se limer les 5 ongles d'un coup, gratuitement, en
passant la main dans le passage de roue sur le Pneu, Option surnommé Râpe à gruyère DUNLOP !!! UNE OPTION TRES RARE !!!




Le côté droit est quand à lui encore en bonne état, aucune comparaison avec l'autre passage de roue !




Moralité, bien que ce ne soit pas quelque chose faisant partie de mes habitudes, J'ai du me résigner à jouer du mig et de la disqueuse en prenant mon courage à 2 mains et j'ai reformé une tôle après avoir découpé une bonne moitié du passage de roue visible de l'intérieur, une elle séance de marteau, mais content du résultat, un peu moins de mes oudures mais tout de même conscient, que ce n'est pas trop mal pour quelqu'un qui n'a fait cela que 2 fois dans sa vie, et puis après tout,

ces endroits ne sont pas visible !

Soudure du passage de roue arrière droit










Application du 'mastic à gratter"

















Voici les étapes avant la mise en peinture:

Une bonne couche de minuim", un antirouille puissant, après avoir appliquer du "mastic à gratter" pour assurer l'étanchéité entres les
tôles de métal












Peinture noire antirouille, du très simple mais avec deux bonnes couches !














Les Carpets underlayent, (NON NON, je ne parle pas CHINOIS !!),
c'est à dire les protections de tapis de sol qui amortissent un peu l'ensemble !








Pose de la maquette, ca fait du bien au coeur !!!












Un p'tit coup de corp creux dans les ailes (cires de protection liquide qui protège de la rouille et de l'humidité, c'est simple YA PAS
MIEUX, qu'on se le dise !









à bientôt les AMIS !!!


_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 2:40 pm









Slt les passionnés j'ai encore un peu de lecture à vous proposer mais surtout des images de la suite et fin de la restauration de la banquette avant avec ces 2 dossiers car...poser une fesse sur la banquette ..c'est bien mais pour supporter les ..heu..10G d'accélération de la bestiole verte...ARG... des dossier pour le dos et les vertèbres c'est pas mal non plus ...! Merd...j'oubliais ...y'a pas de reposes têteet la c''est le "coup du lapin assuré HIC !!


Voici la fin de la restauration de la banquette:

















Ici je vous montre l'emplacement laissé afin de passer les
futures ceintures pour l'avant, rigolez pas j'ai faillit oublier et
fermer l'ensemble !!












Mon p'tit loulou est le premier "testeur" du ressort confort avec ces 17 kgs ...profites en jolie banquette car lorsque mon petit quintal
pointera le bout du nez au même emplacement, tu riras moins !!!







Allez allez ...on prend les même et on recommence, mais alors moi qui croyait que cela allait être super simple, je vous raconte pas la
galère car du côté du dossier conducteur, toute l'armature était dessoudée et complètement fêlée à d'autres endroit, pire il manquait
même un morceau de métal ! j'ai encore plus galèré que pour la banquette, incroyable !























Le dossier du coté passager est dans un état incomparable à celui du côté conducteur car rien n'est cassé ou rouillé, aussi j'ai simplement changé le site cover (housse), ce qui n'a été simple à enfiler, c'est pas un simple tee shirt le truc car
c'est tellement tenduet ric rac à rentrer que j'ai bien faillit le déchirer 10 fois


























Pour ceux qui ne se sont jamais lancé dans une opération comme celle ci, je souhait le montrer la pince spéciale et ces clips qu'il est
conseillé de se procurer afin de faire un bon boulot et puis c'est D'ORIGINE qu'on se le dise ...la je crane un peu car c'est sur que
lorsque l'on lève le capot de BETTY ...côté ORIGINE...SUIS mal Barré le mec !!!!














[/center]
Voici les photos concernant le kit que j'ai enfin trouvé sur ebay motor, concernant le mécanisme électrique complet de la banquette avant
et vous allez pouvoir vous rendre compte que certaines améliorations minimes mais certainement des fois importantes, se faisaient d'une année
à une autre:

Sur ma glissière, en bas en noir, il n'y avait que 4 guides en plastique, alors que sur le modèle de 70, l'année du kit que je me suis procuré, il y en a 5, soit une de plus sur le milieu du rail, (le clip bleu !) et pour cause, celui ci doit très certainement éviter que l'ensemble ne se torde (le mien est effectivement bombé au milieu et l'autre coté était même cassé !)



Maintenant pour connaitre ces petits détails, faut vraiment être un spécialiste de la restauration et surtout d'un modèle car je ne vois pas
comment j'aurais pu me rendre compte d'un truc pareil si je n'avais pas eu besoin des pièces pour effectuer la réparation !














Voici donc les pièces que j'ai d'avance assez dur à trouver comme
le relais, les câbles, les rails...quasiment tout le mécanisme !







Et pour finir voici les dossiers et banquette enfin finis, juste à
repeindre les nouveaux rail avant de les remonter avec cette fois ci 5
CLIPS!! héhhéhéhéh...HEU...mais c'est pas d'ORIGINE en 66 MON CHEF !!!!
















Voila les amis , j'espère que mon boulot vous plait en tout cas il me plait déja à moi c'est déja pas mal, d'autant plus que c'est encore une fois la 1er fois que je fait un truc pareil....je suis pas un CELLIER Borde...l !

Pour tout vous dire je pense avoir fait même mieux qu'un cellier concernant la banquette, vraiment, car le pro ne se serait certainement pas fait autant chie... à

renforcer, peindre les ressorts ....etc... mais en ce qui concerne les dossiers...la c'est une autre histoire car je ne suis pas super content du résultat...à première vu, sur les photos, vous trouverez sans doute que c'est pas mal...mais d'un peu plus prêt, quelques défauts apparaissent, des défauts d'épaisseur...mais bon cela ne saute pas aux yeux


c'est pas parfait mais ça ira quand même ! un pro aurait très certainement justifié ces tarifs en faisant du PARFAIT, tant pis pour ma FIERTÉ lol !!!




Pour finir, je prend toujours autant de plaisir à restaurer cette auto, toujours bien sur avec les moyens du bord, surtout financiers (la je touche un peu le fond du porte feuille d'ailleurs ), et cette sensation agréable de redonner vie à quelque chose qui est née avant moi, quelques chose que les anciens ont façonné de leur mains, est étrange et difficile à expliquer !
J'ai souvent l'impression d'honorer les "vieux mais aussi ceux qui ne sont plus la" en recréant comme "une âme " à un objet qui à fait partie d'une époque qui me parait si lointaine du haut de mes petits 35 ans !

Concrètement, l'automobile d'aujourd'hui avance vite, trop vite à mon gout, et bientôt on oubliera même la notion de conduite, et grâce à nos ancienne, j'ai le sentiment de mettre de l'huile dans le feu et d'aller à contre courant et ça me plait ! encore aujourd'hui j'ai croisé sur la route un gars qui roulait en FORD capri, et puis 2 autres en Coccinelle
et en ami 8...P'tain ce que ça peut me faire plaisir de voir ces inconditionnel ne respectant pas "la norme", refusant le "moule" imposé par des idéologie débile comme l'ecolosociopoliticomesfesses....enfin passons sinon va encore m'énerver le mec !

Que les jeunes se mettent à ressortir les 205 GTI, les GOLF OTINGERS, les DS et R8, R5...ça changera de toutes ces merdes de 206,7,8,9 j'ai dis une connerie la ? pas encore sortie le modèle chez pijot ?? en fait si si, elles se ressemble tellement ces "daubes", que je pari que vous ne les avez même pas remarquées !! réveillez vous les gars on en est déjà à la 210 HDI 250 cvs avec filtre de clim, filtre à particule, filtre d'échappement, filtre de carburant et FILTRE ANALE ...des fois qu'il aient peur pour la couche d'ozone !!!!!!!!!!!!!!

OUF ca Y EST ENFIN J'ai UNE DE CES SOIF , VOUS AUSSI ????? Ca tombe bien ...vite AU BISTROT..du forum Bien sur Very Happy

[/center]

_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 2:42 pm

je m'attache effectivement à avancer l'auto pour la faire rouler au plus vite même si malheureusement, pour l'instant j'ai les poches trouées, plus une tune !! mais le plus important est que je pense avoir tout ce qui faut pour la mettre sur ces 4 roues et pour qu'elle commence à bruler le bitume...juste l'essence...on verra en temps et en heures et j'ai la chance aussi grace à ma mécanique compressé de pouvoir envisager l'éthanol à 50% ce qui ramene le litre à 1,10 euro, ce qui n'est pas négligerable !!!!(je la fait déja tourner comme cela et ca ronronne pas mal du tout)

(A CE MOMENT LA JE NE CONNAIS PAS ENCORE DIDIER !)

Voir la vidéo ici:

[/flash]


_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 2:46 pm

Bon allez les Gars, on se remet au boulot car on n'est pas la pour rigoler..ALLEZ ALLEZ DU NERF !!

RESTAURATION DE MON RÉSERVOIR:





Toutes les personnes qui, un jour dans leur vie, on restaurées une auto, sont toutes passées par des moments de doute, d'incertitude, d'étonnement, et les aléas de ce long parcours, sont parfois décourageant !

Pour illustrer cette pensée, je prend simplement l'exemple du réservoir de ma Chevelle:
Une simple boite en ferraille dans lequel le précieux "jus de coco" réside, une simple boite, un bocal, un bidon, une grosse gamelle, une cantine de 87 litres...BREF pour résumer, une pièce à la con que l'on ne touche pas, que l'on ne trafique pas, que l'on en modifie pas, une pièce qu'on oublie TOUT SIMPLEMENT !







Le réservoir c'était le cadet de mes soucis, j'avais presque oublié son existence, car après tout, j'ai ajouté toutes sortes de pièces perfos, passé toutes sortes de fils partout, amélioré et posé toutes sortes d'accessoires comme les freins à disque, les 4 en 1, les échappements...alors pensez vous ? Le Réservoir d'essence !!!!





--> Bon c'est vrai que, pour ne rien vous cacher, étant un peu perfectionniste, je souhaitais tôt ou tard le démonter, le nettoyer, voir même le changer pour un neuf (400 euros quand même), et surtout en profiter pour refaire correctement les planchers du coffre qui sont un peu troués à quelques endroits, (Faut bien que la belle, malgré son grand âge, ait un peu de "Dentelle" !!!!), mais franchement, ce n'était tout bêtement pas maintenant que j'avais programmé ces délicieuses activités !


J'étais en train de passer les nouveaux tube de frein arrière, une activité déjà bien prenante, (galère...oui c'est bien le mot que vous aviez à l'esprit qui correspondrait mieux !), et voila que je m'aperçois que le réservoir d'essence suinte ! Je gratte un peu le goudron et la merdasse qui recouvre le métal de "l'engin" et je tombe sur un amalgame de patte, couleur rouge/bordeaux, précisément à l'endroit ou une vilaine bosse est présente ! (Certainement causée par un "plot" pour ne pas dire "bite" en ciment, lors d'une marche arrière un peu "virile")





Alors je veux bien admettre que l'erreur est humaine et que cela peut arriver à n'importe lequel d'entre nous, mais ce qui me fait bondir dans ce cas, est la façon "Jacky" dont cela à été réparé...merde c'est vrai, pourquoi ne pas avoir enfilé 2 ou 3 chewing-gum Hollywood avec un peu de farine et de suie de bois, pendant qu'on y est ? c'est un peu à l'image de la "choucroute maison" retrouvée sur le passage de roue, à l'arrière droit, que j'ai ressoudé et comblé avec de la vraie tôle...comment peut on décider de faire des réparation à la mort moi le noeud sur des autos aussi belles ? Cette méthode utilisée me fait vomir car les voitures de collection, par respect pour leur âge et les époques qu'elles ont traversées, (je n'étais même pas né en 1966 !), méritent MIEUX !






Je réalise très vite que le réservoir n'a pas un simple trou ou fissure, mais carrément un gouffre (j'exagère un peu là !),
de 2,5 cm de long et 1/2 voir 1 cm de large, soit une sale blague !







Je prend mon courage à deux mains et démonte l'ensemble sans trop de difficulté, tout en réfléchissant, et j'essayet ainsi de relativiser car, après tout, j'ai un post à souder, un Mig avec une bouteille d'atal, du matériel pour décaper et repeindre, des clous (outils pour les néophytes) ...bref...c'est super...je peux monter, en quelque sorte une garage pro avec atelier de restauration spécialisé "Chevelle"...FICHTRE !!!
Mais bon, après ce court instant d'excitation, les doutes et grosses inquiétudes prennent place à l'euphorie ...

==>RESERVOIR=ESSENCE=GAZ=RESTANT DE VAPEUR=BOMBE=BOOM BOOM=PETAGE A LA FACE à la moindre étincelle !!!

ARG, cela se complique d'un coup et je vous laisse imaginer tout ce qui me passe par la tête et inutile de vous dire que c'est FINI 'l'atelier"
professionnel, nous voila revenu au petit garage de quartier s'appelant "LABIDOUILLE DELARSOUILLE DE CHEZ JACKYBOYJUNIOR"





Plus sérieusement, l'opération est délicate et me fait un peu peur, j'entends toutes sortes d'histoires, je lis toutes sortes d'avis contraire, sur différents forums, et pourtant ces nombreux conseilles et avis divergeant, proviennent, la plupart du temps de personnes expérimentées !









Ce que je retiens quand même à l'unanimité est le caractère dangereux de ce genre de réparation et que de nombreuses personnes ont été
accidentées et sont même morte, à la suite d'explosion, Gloops !!!







Je comprends avant tout, qu'il me faut "dégazer" le réservoir, c'est à dire qu'il n'y ait plus aucun gaz, aucune odeur d'essence, qui peuvent d'ailleurs encore résider à l'intérieur, même après avoir effectué 3 ou 4 rinçages à l'eau ! Dans un deuxième temps, il est nécessaire pour plusieurs raisons évidentes, d'aérer au maximum le volume du réservoir,
aussi, je décide donc, après avoir fait 4 rinçages à l'eau, de démonter la sonde de niveau de carburant, ce qui me permet d'ouvrir sur 10 cm de diamètre, et de le laisser dehors, à l'air libre, en plein courant d'air
!





Après cette attente interminable, bien évidemment pressé de remédier à ce problème contraignant pour lequel, au premier abords, me semble insolutionnable, (car bien éloigné de les maigres compétences), je procède à quelques vérifications surtout pour me rassurer, mais aussi pour veiller à ma sécurité...JE SUIS ENCORE JEUNE...VEUX PAS MOURIR...QUE LA CHEVELLE TOURNE AVANT..APRÈS ON VERRA !!!


Le réservoir ne présentant plus aucune odeur, je décide d'essayer de 'l'allumer", (ça y est vous vous dites, là le mec est fada, il à pété un câble !), alors bon c'est vrai, la je me la joue "balaise", "peur de rien le mec", sauf que, j'étais "planqué" à plus de 4 mètres de distance, derrière un mur bien épais, avec un tuyau de 4 mètre de long, (tuyaux d'évacuation des eau usées de sanitaire type évier), avec au bout un petit chalumeau, (flamme allumée), qui me sert à souder les connexions électriques, tout ceci afin de pouvoir rentrer par l'orifice de la sonde de niveau de carburant !





[b]UNE PRECISION...Heu juste un TRUC...INTERDICTION FORMELLE de se Foutre de moi avec mes LUNETTES






Me voilà donc rassuré, il ne se passe absolument rien, (bah oui je serais pas la à vous causer sinon ????!), mais il faut dire pour prendre en compte tous les paramètres, que ce réservoir ne comportaient à peine 1/4 de sa capacité depuis 6 ans et que cela à peut-être contribué à ne pas trop "imbiber" ou "imprégner" le métal, et j'ai aussi souvent utilisé,
pendant les phases de rinçage, la "soufflette" du compresseur pour sécher l'ensemble !




Me voilà donc à commencer la phase de décapage, un enfer, je vous laisse apprécier les photos qui parlent d'elles même, j'étais recouvert d'un goudron épais, collant, et qui certaines fois, restait même accroché auxfils de fer de la brosse métallique, et laissant des traces de goudron fondu sur le métal du réservoir, un truc de dingue, même les habits du jour, baptisés "habits canique", sont quasi irrécupérable, c'est pour dire ! (Mon utilitaire, un Scudo, à d'ailleurs subi aussi le polissage avec plein de projections sur le capot !!)



































Une fois décapé, (7 heures de boulot environs), je m'oriente sur la soudure, au Mig avec Gaz, et là vous pensez que ça y est, parfait, le gars nous a réalisé un super cordon, bien droit et tout propre ! Que nenni l'ami, ça c'est dans les films ou chez les professionnels, mais chez moi, dans mon Chevelle's Home’S Garage, c'est plutôt des "pâtés" bien épais, genre "Rillettes", genre gros dépôt de soudure un peu partout bien balaise, autours du trou,...enfin bref rien qui puisse ressembler à un "cordon bleu"....de Soudure de pro ! Je m'y reprend d'ailleurs à 3 fois, en utilisant la soufflette placée dans le réservoir geste effectué pour souder la 1er fois au passage !), et je bouche tous les orifices afin de sentir éventuellement un léger filet d'air, d'un trou minuscule qui pourrait ne pas être bouché par la soudure ! Ce cas va d'ailleurs se présenter une fois et si ce n'est la difficulté de ne pas trouer la tôle fine, l'opération se déroule correctement au regard de ma petite expérience de soudeur du Dimanche !












Pour être bien sur du résultat, je décide d'appliquer une grosse épaisseur supplémentaire d'étain, au dessus de la soudure réalisée au Mig, pour former comme une seconde couche de protection; l'étain fond très vite et il me faudra un bon moment, (et surtout 1 rouleau entier de soudure !),pour réussir à former une couche homogène, car à la moindre flamme chauffant un peu trop, tout coule, fond et se tire complètement, des moments mémorables...surtout sur ma CUISSE Gauche, lorsque cela à coulé pour la première fois dessus !!!!


















J'ai appliqué ensuite une bonne épaisseur de peinture antirouille, toujours la même, (made in Mr Bricolage) et appliqué le même traitement aux lanières métalliques de fixation d'origine du réservoir qui étaient encore saines !











Voila encore quelque chose de plus restauré sur la chevelle mais cela n'était vraiment pas prévu, bien que finalement, n'étant pourtant pas croyant, y aurait il quelque part dans notre vie, toujours un mal pour un bien ? Je m'explique:

==>Lorsque
j'ai démonté le réservoir, je me suis aperçu qu'il était urgent de procéder à une grosse reprise en état du châssis arrière car même s'il n'est absolument pas percé ou troué, la rouille de surface à réellement pris place et a fait sauter depuis belle lurette le goudron et la peinture d'origine, ce qui me laisse penser que ce boulot doit être fait rapidement sous peine de voir l'auto en quelques années, se détériorer de manière importante et accélérée !

En conclusion, je n'ai pas fini d'avoir la "gueule noir"...ce n'est peut être donc pas un hasard si mon grand père qui n'est malheureusement plus de ce monde, était conducteur de train à la vapeur jusqu'en 1972, (date à laquelle il cesse son métier et à laquelle les dernières machine à vapeur sont réformées sur le réseau de st Lazare/achère par des
locomotives électriques...

(J'avais 18 ans sur la photo et mon grand père Pierre 70 ans)




Mon GRAND PÈRE faisait encore partie de ceux que l'on appelaient ..."LES GUEULES NOIR" ...Il s'appelait Pierre Mignot, tu me manques Pépère..

_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 3:01 pm

Bon re salut tout le monde, j'avais promis "l'article" sur le décapage du châssis arrière, et c'est fait mais avec un petit plus car je vous propose aussi une Vidéo....!

Par compte, avant de rentrer dans le vif du sujet, je sais déjà une chose, c'est que lorsque je vais serrer la pogne à quelques membres dans les futurs meetings auxquelles j'espère participer plus tard, j'aurai très certainement droit à un petit clin d'œil sur cette vidéo, baptisé "la mouche le retour" !

Vous allez à coup sur vous foutre de moi, mais c'est pas grave, la restauration avance et c'est bien cela le principale, de plus comme vous pourrez le voir, j'ai un assistant de
choc, mon Fils de 3 ans et 10 mois, STEVEN !


*******************************************************************************

*******************************************************************************

vue sur l'anti-gravillon qui a disparu à moitié pour laisser s'installer la Rouille !




Ici vous pouvez voir un tambour repeint et l'autre qui ne l'ai pas, y'a pas photo entres les deux !






La rouille commence à bien s'intégrer et doit être traitée rapidement sinon DANGER pour les années à venir !











Cette photo vous montre la réalisation de la fin de l'échappement, c'est pas du grand art mais tout simplement de l'inox qui sort dans les pare chocs
mais aussi le dessous de l'aile arrière droite qui va peut-être me réserver sonlot de surprise plus tard, gare au gratage !










Vous avez droit ici à de la jolie dentèle où il me faudra aussi découper !





Encore de la rouille, il y a du pain sur la planche !








Sur ce bras arrière rien d'inquiétant cependant il faudra démonter, décaper et repeindre aussi !





Bon VOUS ETES PRÊTS ???? c'est le moment de vous foutre de moi un bon coup, vous avez déjà vu le film la mouche ou la mouche 2 ??? non ? et bien
c'est moi qui faisait la doublure pour les scènes périlleuses !















Admirez les auréoles sur mon visage causées par les lunettes et le masque, TERRIBLE, presque 4 heures à gratter, je commençais sérieusement à avoir
mal partout !






Décapage déjà bien dégrossi avec un résultat correct surtout pour le sol, admirez le "mouchti" qui à d'ailleurs bien réussi à s'intégrer dans mes
cheveux (3 shampoings pour arriver à tout virer, jamais vu ca !!!)















Encore de la dentèle, des p'tits trous...des p'tits trous...Encore des P'TITS Trous !!!













Encore de la dentèle, des p'tits trous...des p'tits trous...Encore des P'TITS Trous !!!














Un trou d'évacuation d'origine en bonne santé, à titre de comparaison!





Admirez les soudures d'origine d'époque, impressionnant non ?











Gros plan sur une des 2 sorties de l'échappement passant dans les pare choc, (Tube en 3 pouces et sortie arrière en 3,5 pouce, ca vous plait ?




Après 7 heures de boulot sous l'auto, j'ai encore le sourire mais je suis fracturé en 10, le dos au sol, les bras en l'air et ..toute cette
poussière/merdasse, ont eu raison de ma résistance, et il est vrai qu'à 22h30 je commençais à avoir la DALLE, vous m'offrez un casdale les gars?!







Pour conclure et résumer ce que je démontre sur la vidéo, lorsque l'on gratte sous le beau blaxon, il n'est certainement pas exclu de tomber sur des trous, des endroits bien bouffés par le temps et le manque d'entretien (traitement), aussi méfiance MÉFIANCE lorsque vous achetez une auto si l'on tien compte du fait que ma Chevelle est en super état et qu'elle n'a finalement que peu de corrosion en comparaison à d'autres autos réellement attaquées en profondeur, la rouille de surface se traitant toujours à l'inverse de celle qui à perforé et pour laquelle on ne peut plus rien faire !!! (A RETENIR, UN BON AIMANT à prendre avec soit le jour de la visite de l'auto tant convoité, pour éviter que votre achat "plaisir" ne se transforme en "achat cauchemar" en découvrant bien pire que ce que je vous montre aujourd'hui ...C'est MON CONSEIL de débutant que je SUIS !!!






Je vous souhaite un bon week end j'y retourne pour commencer à découper les toles pourries et ressouder des morceaux en bon état !

_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 3:02 pm

Re bonjour à tous c'est sur X-tream 80, une excellente radio sur internet et avec l'aide de winamp qui me fait l'honneur de me passer un excellent morceau des Pink Floyd, que je vais vous raconter mes dernières aventures dont je plante le décors très facilement...

Et oui, pas besoin d'effet spéciaux, de décors en carton ou de paysages de folie à la "pixar" (pour les néophytes c'est la boite de production qui à fait l'excellent Film d'annimation "CARS" pour ceux qui ne l'auraient pas encore vu.....hOOOUUUUU honte sur eux !!!!), puisque toute l'histoire se passe ni plus ni moins dans le Coffre de la chevelle !!!


Vous devriez essayer c'est excellent pour les rhumatismes !






Ca vous étonnes ??? je n'ai plus grand chose à faire sous le capot moteur, juste encore un peu de boulot dans l'habitacle mais pas de shiffter pour faire le con et me prendre pour un pilote...il ne me restait donc plus que le coffre pour passer mon temps libre dans un confort sans égale...

Mieux qu'une cure thermale ...si si ...puisque je vous le dis...de la poussière, de la rouille, encore de la poussière, des étincelles et des morceaux de disque à tronçonner plantés dans la peau, pas de cire chaude ou tous l'bataclan des salon de soin..mais beaucoup mieux, des trucs d'homme...comme par exemple des billes bien chaude de morceau de soudure en fusion, me traversant les vêtements, ou venant tout bêtement se loger dans le creux de mon cou entre l'écharpe et...HEU...LA PËAU...GRRRRRRRRRRRR HOUILLLLEEE...et encore je reste polie car dans la pratique, seul dans le sous sol c'était plutôt le "STARWARS" des gros mots du dico !!!! (et même deux ou trois fois dans le creux de l'oreille car évidement ce fou furieux de martien vert travaille sans filet et sans cagoule de soudure, juste un masque de qualité pour les yeux, c'est quand même le minimum !)



Une petite pause bien mérité pour manger un morceau à l'arrache, sur le tascomme dirais les anciens, car plongé depuis 10h du matin ce Dimanche,
passé 15h je commençais à avoir un peu les crocs !




Sans blague, tout cela pour vous dire que j'en ai vraiment "chier", avec des très long moments de solitudes lorsque de temps en temps, je me disais par exemple: mais qu'est ce que tu fou la ? tu viens de découper un morceau de métal de ta caisse !!! c'est malin comment va tu faire pour réparer cela proprement ?? alors déja que tu te prenais pour un cellier il y a à peine 3 mois, maintenant c'est pour un carrossier à la "LECOCQ CHAPRON " ???
Ces choses la te traversent l'esprit tôt ou tard, surtout lorsque tu es bien conscient de ne pas avoir les compétences que requièrent la carrosserie et l'expérience ou simplement l'aide d'un ancien du métier plutôt nécessaire pour travailler dans le bon sens et DONC POUVOIR DÉCOUPER SA TITINE PRÉFÉRÉE SANS INQUIÉTUDE ! !

J'étais pas vraiment fier après avoir effectué les découpes, et la bien sur, vous vous dites mais qu'il est con le mec, pourquoi il découpe sa caisse, alors qu'il n'est pas sur de pouvoir réparer, il est fou !!!

Je répondrais simplement que depuis le début de la restauration de la chevelle, je n'ai tout juste que le budget nécessaire à l'achat des pièces et que malheureusement, je n'ai pas vraiment le choix, ainsi, lorsqu'il y a quelque chose à faire, et bien vas y Mimile, pas le temps de pleurer toutes les larmes de mon corps ou d'aller quémander les copains pour un coup de main....j'ai apris avec les années à me démerder moi même et lorsque je ne sais pas, et bien c'est pas grave, j'essaye, j'apprends...et j'assume lorsque ce n'est pas parfait, aussi c'est avec un petit sentiment de honte que je vous présente quand même ce reportage dans la mesure ou j'ai vu sur ce forum et d'autres, des gens faire un boulot de malade que je ne me sens pas vraiment capable d'égaler, surtout en matière de carrosserie, et les gars qui sont capable par exemple de refaire jusqu'à leurs ailes ou portes en partant d'une simple tôle me fascinent, moi qui suis déjà tout content et tout fier de refaire un simple passage de roue !!!! ces gens la se reconnaitrons et je souhaite qu'ils sachent que je suis en admiration devant leur travail.


Voici le passage de roue arrière droit sur lequel j'ai eu la joie de jouer avec un tas et un marteau
pendant quelques minutes afin de le mettre ne forme !



En ce qui concerne le mien, j'ai pendant toute cette phase de restauration du coffre, amélioré mes pratiques en soudure entre le début et la fin du chantier, pour avoir petit à petit mieux réglé mon poste à souder (un MIG made in Castorama !), et appliqué des règles de base, comme le parfait décapage des pièces à souder, les mouvements à faire etc....Le résultat est que mes soudures ne sont pas vraiment belles mais je suis au moins sur d'une chose, c'est qu'elles seront résistante dans le temps pour avoir souvent chargé la mule !!

Pour ma défense, (et les pros confirmeront sans doute), je dirais quand même que les soudures sur de la carrosserie rouillée et des fois extrêmement fine, (parfois 1/2 millimètre à peine), sont en théorie, réservées à des réels gars de métier, maitrisant plusieurs types de soudure depuis des années, voila pourquoi ceci est une aventure pour moi...à vous d'en juger !


Je vous montre ici le bord du coffre et son plan de joint, vous remarquerez les petits trous qui laissent présager la faible épaisseur de tôle que l'on peut trouver à certains endroit ou forcément, un MIG arrive à trouer très rapidement la tôle !







BONNE LECTURE à Tous (il y à 90 photos réparties en 2 posts merci pour votre patience !)





Sur cette première photo, j'ai voulu vous montrer dans l'obscurité avec juste une lumière en dessous, l'étendue du gruyère présent dans le fond
du coffre !














Le passage de roue qui à déja subit de nombreuses réparation "tôlées" était à cet endroit par compte recouvert de fibre de vert et de plaque
de blaxon, impensable, voici les trous à reboucher une fois le ménage fait !











Ici la tôle est vraiment malade et la rouille à malheureusement fait place en creusant le métal avec les années !











Je commence donc les premières découpe dans les endroits ou la tôle est soit trop fine pour être réparée ou soit complétement trouée !








La 1er grosse mauvaise surprise se trouve sur cette photo et les suivantes lorsque je découpe au bord dur passage de roue arrière droit pour m'apercevoir que l'emplacement de la fixation Châssis/coque ou se trouve la vis serrant les silemblocs entres les deux, est complètement pourrie par la rouille et qu'il ne reste quasiment rien, et c'est le choc pour
moi alors que je croyait l'auto vraiment nickel ! mais bon après coup je sais qu'il y a bien pire que la mienne ouf !























Cette plaque avait été mise par l'ancien propriétaire de la chevelle surement
car elle était déjà bien attaquée au niveau du coffre !





Deuxième grosse mauvaise surprise lorsque je découvre l'étendue des dégâts juste ne dessous de la lunette arrière qui avait été refaite car cette fois ci la rouille avait carrément découpé sur toute la longueur, la deuxième épaisseur de tôle en dessous, et celle ci, qui n'avait jamais été refaite, avait juste la particularité de d'intervenir sur la résistance du coffre arrière ainsi que de servir de point de fixations aux ressorts et aux pattes de ce dernier==> résultat, tout l'ensemble commençait à bouger très sérieusement et n'aurait pas tenu très longtemps ! la ce fut la réel panique pour moi car dans un premier temps je ne savais vraiment pas comment intervenir sur cette partie délicate et assez inconfortable pour souder ou travailler de quelque manière que ce soit !














Vue générale du chantier !





Allez on démarre les soudures par le passage de roue et cette photo va d'ailleurs vous montrer les première erreurs que j'ai rectifiée par la suite comme par exemple le mauvais décapage des pièces ce qui ne facilite pas le bon passage du courant et donc par la même occasion la réalisation de bonne soudures, ce qui me parait tellement évident maintenant !































Au passage, profitez en c'est la minute ou vous pouvez vous foutre de moi, ça ne va pas durer longtemps LOL, ici vous pouvez voir ma façade de commande de ventilation que j'ai eu la bonne idée de laisser en dessous des soudures que j'allais faire sous la lunette arrière et bien voila le résultat, en plus de me bruler, moi et mes vêtement, j'ai aussi cramé
cette pièce...cela fait "TUNNING" non ??? c'est dingue faut tout le temps que je fasse au moins une connerie c'est plus fort que moi !!!
terminé la minute est passée je vous interdit de vous marrer encore sur mes maladresses !!!





Voici les photos ou je vous montre comment j'ai commencé à remédier au problème concernant la tôle en dessous de la lunette complètement bouffée sur toute sa longueur et voir même sa largeur, en soudant une première plaque de renfort, je vous laisse imaginer lorsque l'on soude à l'envers le danger pour les oreilles et les yeux malgré le masque car
cela saute dans tous les coins et ça tombe très facilement sur soit en pleine incandescence, une bonne séance d'adrénaline, je n'étais d'ailleurs pas très à l'aise dans ces moment précis !














Après avoir réglé le MIG suite à de nombreux conseils sur les forums, j'ai plus ou moins réussi à faire un cordon sur cette pièce et j'ai aussi commencé à refaire le support de fixation Châssis/coque par le montage et la soudure d'une grosse pièces en métal que j'ai percé sur toute sa longueur, en prenant soin de laisser la place pour le silembloc, c'est
pas très esthétique mais cela tiendra bien et puis merde cela ne se voit pas !











SUITE DANS LE POST SUIVANT LES COPAINS ! ======>>>>>

_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 3:12 pm

Vue du dessous ou je vais aussi souder même si je reconnais maintenant que j'en ai sans doute fait un peu trop en comparaison de certains qui se contentent de faire quelques points autours ! !!!





























Les soudures réalisées en dessous de la lunette arrière n'on pas été sans conséquence sur la peinture de ma Betty, et voila encore un domaine ou je ne connais pas grand chose mais pour lequel il va falloir dans un premier temps faire du correct avec les moyens du bord même si j'ai l'intention unjour de la confier à un carrosier peintre pour une complète...très certainement lorsque j'aurais des moyens...juste un peude pepettes...dans une PROCHAINE VIE !














Mise à nu de toutes les parties du coffre avant l'application du mastic d'étanchéité à lisser et de la projection d'un antigravillon partout en bonne épaisseur mais aussi soudure sur toute la longueur en dessous de la lunette arrière !




















Encore une boulette de ma part, qui se situe juste au dessus de pare choc arrière car j'ai voulu réparer un petit trou de l'intérieur du coffre avec le MIG en pensant sur le moment que cela donnait en dessous du pare choc et bien dommage pour moi car la tole est très très fine à cet endroit, et donne en plus juste au dessus du pare choc, encore du boulot pour la suite, j'ai quand même un peu la rage !








Ici, encore une fois je ne savais pas vraiment ou je m'engageait car ce trou que j'ai découpé ou la tôle était plus que malade se situe juste au bord de coffre coté lunette arrière et constitue le dessous du support de joint de coffre, mais j'ai finalement réussi mon pari en faisant preuve de patience surtout avec l'intensité du MIG !















Une petite visite de ma petite famille qui n'est pas pour me déplaire après avoir passé au moins 6 heure à "gratter" le CUL de ma chevelle...que voulez vous j'ai deux mauvaises habitudes dans ma vie, la première de m'intéresser aux arrières trains féminins et la deuxième de regarder directement soue la jupe de ces demoiselles...merd...j'avais oublié que
celle ci à déja 42 ans et que ma BETTY Verte n'est plus une demoiselle depuis longtemps !





















Passage du mastic à lisser d'étanchéité un peu partout sur les jonctions de tôle mais aussi sur les soudures !

























Ne cherchez même pas à comprendre car lorsque le Maître Jedi à sniffer 5 cartouches d'antigravillon en moins de 20 minutes, je peux vous assurer que les neuronnes de ce dernier commencent sérieusement à être altérées...Blagues à parts je ne vous dis pas comment ça pu ce truc la et c'est vrai qu'au bout d'1/2 heure j'avais un peu mal au crane et aux cheveux, vous vous souvenez du "doc" dans retour vers le futur et la deloréan ???








Un peu de détente en musique, une fois le boulot terminé, avec mon loulou qui n'est jamais le dernier pour faire le con, comme son père, j'assume...admirez le contraste entre mon fils qui sort du bain et moi qui suis tout noir du visage au bout de 10 H de coffre arrière !





























Voila, encore désolé pour la longueur, mais que voulez vous je ne peux pas vous mettre 10 images susceptible de résumer un minimum de 60 heure de taf, et comme toujours j'espère sincèrement faire plaisir à ceux et celles qui n'osent pas se lancer en leur montrant toujours avec le plus de sincérité et d'authenticité, à travers ces reportages, qu'il est vraiment possible avec beaucoup de courage et de motivation, je l'admet, de refaire de nombreuses choses soit même sur une auto malgré les petites erreurs que l'on peut faire !

Bien entendu, loin de moi l'intention de prétendre que l'on peut toujours égaler le boulot d'un pro, car un professionnel reste un professionnel étant donné qu'il a reçu une formation spécifique et à parfois des années de pratique, maintenant tout à un cout et lorsqu'il n'est pas possible d'y faire face, il faut bien se démener et y mettre de sien !

Comme je dis toujours, dans la vie on a rien sans rien, la vie ne m'a jamais épargné la difficulté, et tout se mérite si l'on est pas né dans la soie et la tune...tant mieux pour ces gens qui n'ont t qu'a signer des chèques et profiter de suite, mais à l'opposé je sais aussi que de nombreux jeunes et moins jeunes d'ailleurs, n'ont aussi tout simplement pas même les moyens de faire ce que je fais depuis 6 ans ! je suis bien conscient de cette chance tous les jours, même dans les moment les plus sombre ou dans l'obscurité ...je travaille sous la Jupe (ou sous la robe comme vous voulez)..de ma BETTY chérie....

Cette fois ci vous avez le droit de me traiter de fou...en même temps pour ma défense, il est 5h10
du mat ! Bonnes poignées de mains à tous ! (Fabrice)

_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 3:13 pm

Mise à nue du dessous et du châssis complet et dépose du pont arrière
(Décembre 2008)

Bonjour à tous, me voici de nouveau sur le clavier afin de vous faire partager mes dernières aventures de restauration sur ma chevelle 66 !





Il y a cependant fort à parier que vous vous demandiez ce que j’ai bien pu encore trouvé à refaire sur cette auto sur laquelle j’ai déjà presque réussi à faire le tours…j’ai bien dis « faire le tour » et non pas FAIRE UN TOUR…

vous le faites exprès ma parole, vous voulez encore m’énerver ?






Bah oui, plutôt que de rouler, le coude sur la portière toutes vitres ouvertes, le moteur hurlant ses chevaux librement dans les electric cutout position « Full open » (vannes d’échappement à la sortie des collecteurs 4/1), et le son du v8 pour vous rendre le voyage encore plus agréable…il y a tellement d’autres choses bien plus intéressantes à faire comme par exemple, démonter le pont arrière, décaper le châssis de l‘auto, mettre à nue toutes les tôles et planchers du dessous, respirer du goudron fondu ou en recevoir plein la figure…que…du…bonheur !


Juste une petite photo pour vous annoncer la couleur du "merdier"...et encore
la ce n'était que le début avec peu de blackson au sol !







Il fallait bien que je trouve autre chose à faire, donc, si vous avez suivi mon parcours, vous vous souvenez certainement que le dernier gros chantier que j’avais entamé était la restauration des planchers du coffre arrière que j’avais du entreprendre suite à celle du réservoir (le remontage de celui-ci ne devait pas se faire sur une base sale et rouillée de partout c’est évident !), et le problème que je rencontre est toujours le même:










En matière de restauration automobile, tout ceux qui sont passés par des étapes similaires comprendront rapidement que malheureusement le fait de commencer à refaire certaines parties d’une auto de collection, en amène très souvent d’autres à retoucher ou à restaurer également !


En
effet, j’avais par exemple, pris la décision de refaire le fond de coffre avant de remonter le réservoir mais aussi de m’occuper du châssis arrière qui nécessitait à lui seul, un gros traitement antirouille compte tenu de l’oxydation de surface qui s’y était développée !



Ici je vous montre les longerons arrière traitées avec du "Férose" qui est un convertisseur de rouille assez impressionnant ne nécessitant pas de gratter la rouille, au contraire il faut même en laisser pour que le produit agisse au mieux, ceci, juste avant d'appliquer ma peinture antirouille classique !






Cependant, vous vous doutez bien que si le châssis métallique de l’auto était à reprendre sur l’arrière, il l’était tout autant sur les côtés mais aussi au dessus du pont où sont précisément fixées les barres de tractions au nombre de 4, (Rear Lower and Upper Arms), un d’ailleurs endroit presque inaccessible, pour pouvoir effectuer un travail de qualité, même si
l’on a la chance d’avoir, comme moi, une fosse !



Cette photo révèle malheureusement que j'aurais encore, dans le futur, un peu de boulot notament au niveau du dessous des ailes avant qui ne sont que
choucroute sur 10 cms de haut, visible en haut de l'image !






Sinon le châssis est très saint car une fois décapé, je tombe heureusement sur de la bonne tôle bien épaisse !!!








A savoir que cette auto était de couleur marron clair à l'origine,aussi c'est assez énervant lorsque je ponce, d'avoir souvent l'impression de
tomber sur de la rouille alors que ce n'est en fait que la vieille peinture de base !





Me voila donc partis pour le démontage du pont, de l’arbre de transmission, des durites de frein, des amortisseurs, de tout le kit de freinage arrière, des câbles de frein à mains…

Je
n’ai pas besoin de vous faire un dessin, (quelques photos suffiront amplement), j’ai du pain sur la planche, je cherchais de l’occupation…me voila servi :





- Nettoyage, décapage/traitement antirouille et peinture du nouveau pont que j’ai récupéré chez mon ami Pascal (amateur de Chevelle dans les Vosges, voir l‘article Chasseur de trésors), changement des joints spi et des 2 silemblocs par des nouveaux en poly-uréthanne mais aussi des 2 tubes de freins avec la durite souple fixés dessus !


Pour infos, ce pont est un douze boulons au lieu de 10 et affiche un rapport conique de 3.31 au lieu de 3.08 pour l’ancien, mais n’est malheureusement pas autobloquant, (en même temps, Pascal a eu la gentillesse de m’en faire cadeau, il ne faut pas trop en demander quand même !






- Changement des amortisseurs par des neufs, identiques, (Marque Ac delco et de type Gonflable !).

-
Décapage, traitement antirouille et peinture des tambours de freins, des 4 barres de traction avec le changement des silentblocs par des neufs, (au démontage, je suis tombé sur des cylindres usinés en plastique, en guise de remplacement de ces silentblocs, IMPENSABLE, je ne pourrais même pas imaginer faire un truc pareil !)



Sur la deuxième photo vous pouvez voir le silentbloc qui m'est carrément tombé dans la main, sans rien faire !
















-
Remontage à neuf des freins arrières (pour l’instant des tambours mais un jour j’installerais un kit disque…kit incontournable pour une street machine, n’est-ce pas ?


Une petite photo du kit de frein arrière avant démontage pour éviter de chercher 1 heure le sens des pièces




- Décapage, traitement antirouille et peinture du châssis complet, du moins tout ce qui est accessible, (environs 90 % je pense), sinon pour être sur de la protection de celles qui ne le sont pas, ces dernières auront le droit à du corps creux (cire de protection pour longerons, intérieur de porte, d’ailes etc…rien de mieux que ce bon vieux produit !)













Pouce genre de pièce rouillée, je vais faire un bac avec de l'électrolyse,

j'ai vu les miracle que cela fait, c'est assez incroyable !












Quelle chance j'ai eu d'acheter ce petit pont à ciseaux mobile, neuf, il y a 4 ans pour la modique somme de 300 euros...une merveille que je suis bien
content d'avoir aujourd'hui compte tenu des travaux réalisés sur l'auto

!






Ce silentbloc est l'un des deux situés sur le nez de pont arrière, sur lesquels les bras supérieur viennent se fixer !





Bon jusque la vous suivez ? C’est parfait car c’est la que les choses vont se gâter, en effet, ce article tout comme les autres se doit d’être magique et pour avoir cette magie il faut bien un
peu de folie…alors SOYONS FOU !

Puisque
je gratte le châssis au complet, pourquoi ne pas aller plus loin et faire ainsi une visite détaillée, sous la jupe de ma belle Betty ???
(vous voyez bien...à force de squatter ma fosse sous ma grenouille verte, je commence à tourner bizarre du bocal...) ! En effet, le goudron d'origine à été recouvert d'huile à certains endroit et s'enlève assez facilement à la spatule ou au ciseau à bois mais ce n'est pas le cas partout, aussi je m'entend à de longues heures à passer en dessous et de bonnes courbatures en tout genre ! je souhaite effectivement refaire le tout en peinture, le plus proprement possible, et c'est clair que j'aurais rêver d'un bon équipement de sablage...il me faudra pourtant faire l'ensemble avec la force des bras, une spatule, un ciseau à bois, et aux rares endroits accessible, à l'aide de la disqueuse avec brosse métallique ! Rien qu'avec cet équipement de base, effectuer un boulot pareil sur la surface presque complète en dessous de l'auto, fait de moi un "sacré bargeot"...mais j'assume et je me soigne...mon docteur m'à
prescrit au minimum 3 heures de mécaniques tous les 3 jours...dites 33....!






J'avais déjà bien galèré pour l'arrière et le réservoir, et bien à coté, ce chantier s'annonce encore plus difficile, mais ce n'est pas grave, je préfère prendre cela avec humour étant donné que j'ai de bonnes réserves de shampoing en tout genre pour me récupérer la tête et les cheveux après les séances de décapage de blackson qui ont la sale particularité de s'incruster partout sur la peau et même le cuir cheveulu, un truc de taré !!!

En
fait, pour être honnête avec vous, je ne sais pas encore combien de temps je vais mettre pour tout décaper à nue, mais je préfère ne pas y penser tellement je m'attend à galérer, surtout pour la phase de dégraissage, absolument nécessaire pour appliquer le futur apprêt et la peinture car évidément, il est hors de question de remettre de l'antigravillon ou du blackson comme j'ai pu le faire à l'arrière !

































Je viens de recevoir ces amortisseurs tout neufs des usa, de marque TRW, réduits de 2 pouces, (5 cms), pour diminuer un peu la hauteur sur
l'avant qui est actuellement de presque 20 cms du sol par rapport au berceau moteur !






Voila, après le clavier, il ne me reste plus qu'à prendre mon courage à deux mains et surtout accepter d'en prendre plein la figure pendant de nombreuses heures, maintenant, ce qui me motive le plus est très certainement le fait que je sache que l'auto repartira pour 30 ans de protection, voir plus car je n'hésiterais pas à surveiller l'ensemble de temps en temps pour vérifier l'état de sa protection anti rouille, et je suis aussi parfaitement conscient qu'il me faut bien passer par cette étape incontournable, après avoir décelé toute cette rouille de surface, qui commençait à se répandre un peu partout, ce qui est malgré tout normal au bout de 43 ans !

Je
vous donne rendez vous dans ...UNE PROCHAINE VIE...le temps de virer toute cette mélasse du dessous...mais rassurez vous...je vous promet de vous en garder un peu...ce qui permettra à vos chères et tendres épouses, de se constituer une mascara noir d'exception, à un prix défiant toute concurrence, qui restera en plus efficace à toutes épreuves...même plus besoin de se démaquiller..TERRIBLE...n'hésitez pas à me contacter car je vais avoir du STOCK !

_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 3:15 pm

Suite du Décapage Complet du Châssis



(Les 13 et 17 Décembre 2008)


Toujours fidèles à mes petits reportages les amis...? C'est génial car votre présence ici, m'encourage à continuer aussi bien la restauration de ma chevelle, que l'évolution permanente de ce site où vous trouverez, je l'espère, l'occasion de vous divertir et vous évader quelques instants, à travers cet univers mécanique mais aussi grâce à cette ambiance américaine qui représente tant à mes yeux, moi qui n'a pas encore eu la chance de mettre les pieds sur le continent '"du nouveau monde"...




Avec l'article précédent, je vous exposais les difficultés rencontrées, sur le chantier que je viens d'entreprendre, et bien je vous confirme que c'est réellement une galère ! Ce boulot est un véritable travail de psychopathe... comme s'amuse à me le rappeler un de mes très bon ami, depuis le début !
En effet, j'affirme que c'est vraiment la pire chose que j'ai pu faire sur une auto dans le sens ou, ceci une étape vraiment ingrate, éprouvante pour les nerfs, et voir même, carrément épuisante et dangereuse pour la santé, même si je reste conscient que pour l'avenir de cette auto de collection, c'est une étape impérative à franchir !


Lorsque je ponce le dessous, comme vous pourrez le constater sur les photos qui suivent, je me protège la tête avec un chiffon recouvert d'une casquette, (on dirais un Oeuf de Pacques, vous marrez pas !!!), de lunettes de protection, d'un masque à peinture et d'une écharpe bien épaisse ! Et bien figurez vous que malgré tout cet équipement issu de la très haute technologie aéronautique, j'en reçois plein la poire, ça me vole dans les cheveux, les oreilles, les yeux...on aurait même pu croire que je m'étais maquillé le contours des yeux avec un crayon, un truc de cinglé ! Les morceaux de goudron mais aussi les fils de fer des brosses métalliques rotatives, s'envolent partout et viennent régulièrement se planter dans le Jean, (autrement dit la cuisse ou les fesses !!!), le bitume chaud, fondu avec le chalumeau, se fait une joie de vous faire chanter le dictionnaire d'injures quand un morceau encore brulant ou enflammé vous tombe sur le bras ou sur la main... et encore, ce n'est rien en comparaison du moment ou vous avez la débilité de passer votre main devant la brosse métallique de la disqueuse tournant à pleine vitesse, ou mieux encore, devant le chalumeau comme je l'ai fait il y a trois jours...j'ai "dansé" une bonne dizaine de seconde en solo dans la fosse et gagnée une belle brulure à la main GRRR !


Bref, j'ai maintenant, tant bien que mal, quasiment décapé les 4/5 èm de la surface en dessous de l'auto et je suis très satisfait de son état générale car je n'ai absolument pas découvert de rouille perforante ou de trou où que ce soit;, même à des endroits sensibles comme les planchers inférieurs qui suivent les passages de roue arrière ou comme par exemple le bas des ailes arrière extérieur du côté situé à proximité du réservoir ! Il y a quelques rares endroits qui présentent tout de même de la rouille de surface bien implantée mais rien d'inquiétant, dans la mesure ou je décide dés maintenant de la traiter dans sa totalité afin d'y mettre un terme ou tout au moins l'empêcher de progresser pour une bonne trentaine d'années !
En résumé, je suis assez bluffé et surtout rassuré par sa présentation d'origine relativement bien conservée, compte tenue du boulot qu'il avait pourtant fallu fournir dans le coffre, (j'étais d'ailleurs , dans un premier temps, un peu inquiet pour la suite, lorsque je venais de découvrir l'état du coffre avec ses endroits présentant de la corrosion importante, surtout sous la lunette arrière, mais fort heureusement ma Betty est super saine ailleurs OUF !!!).

Pour effectuer cette mise à nue des tôles, j'ai du malgré tout me résigner à démonter aussi l'échappement dans sa totalité après les 4 en 1 pour avoir correctement accès à toutes les surfaces mais il restera quelques rares endroits où il est malheureusement quasiment impossible de gratter sans déposer la coque de l'auto afin d'accéder au châssis seul ! Je ferais avec ce paramètre en essayant quand même de poncer légèrement à la main et au papier abrasif pour balancer au pétard, par la suite, un maximum de produit, genre antirouille ou corps creux !





Petite séance de commande de pièces pour effectuer la restauration des différents éléments du train arrière comme par exemple Le kit de réfection du pont 12 boulons, les silentblocs en poly uréthane pour le nez de pont mais aussi pour les barres de tractions, ce qui permettra de rigidifier un peu les trains roulant arrière ! J'ai fait le choix du poly uréthane pour l'arrière, contrairement au train avant sur lequel j'ai installé des silemblocs standards car je considère qu'il supporte une charge importante lors des accélérations et doit avoir un comportement équilibré pour rester en ligne droite ! N'étant pas un pro du dragstrip, l'avenir me dira si j'ai eu raison de faire ce choix !


Ce kit à été trouvé sur ebay motor pour la somme de 86 euros livré, (prix du kit $­­­­­­64) !






Ce kit à été trouvé sur ebay motor pour la somme de 54 euros livré (Pas de chance les frais d'envois étaient un peu élevés car la pièce coute $­­­­­­40 !)






Ces réhausseurs de ressort de suspension arrière devraient me permettre de gagner environ 4 cms de hauteur, (choix du modèle en bas référencé 1602 pour un prix de $­­­­­49 et 51 euros livré)






VOICI MAINTENANT LES PHOTOS DE LA SUITE DU CHANTIER et je vous préviens cela commence très fort :


Me voila aux commande d'un véritable dragster, le commissaire de course me donne le feu vert par téléphone et...VRAOMMM !






Admirez le Drag improvisé, une bonne paire de Gommars derrière mon dos, le volant et le shiffter posés sur les genous, la plaque chevelle 66 sur les pieds, des fois que vous ne reconnaissiez pas au premier coup d'oeil le modèle de "rail", et les "couilles" solidement attachées et coincées dans les échappements...(blagues à part, je ne vous raconte pas comment j'avais mal au cul la dessus...OUI JE SAIS...Faut vraiment avoir UNE CASE EN MOINS ...mais sachez quand même qu'il faut des années de travail pour arriver à ce niveau intellectuel...LOL)




ALLEZ c'était le petit moment de détente, voila cette fois ci LA SUITE DU CHANTIER tout en images :


La 1er phase du décapage consistait surtout à virer le gros du goudron mais le ponçage de la surface, visible sur ces photos, afin de permettre ensuite le traitement et la peinture de l'ensemble, nécessite pas mal de temps et d'efforts à fournir, surtout à cause du fait que le goudron réussi même à s'incruster dans les brosses métalliques, les rendant beaucoup moins efficaces !










A cet endroit, où se trouve normalement le pont arrière, certains recoins sont très difficiles d'accès et ne permettent pas, d'utiliser un quelconque outil électrique, pire la spatule n' a des fois même pas la place pour s'incliner et creuser correctement afin d'enlever les couches de goudron durcies par les années ! Seule solution, un ciseau à bois, une brosse, de la toile à poncer, le tout A LA MAIN !





J'ai malgré tout, laissé le support de boite fixé, car je n'ai quand même pas envie de tout désosser, de plus j'arrive quand même à avoir suffisamment de place pour travailler autours !




Encore et toujours du boulot en perspective...Que...du...bonheur...puisque je vous le dit !!!








Voici les deux ponts démontés, celui de Gauche étant le mien d'origine en 10 boulons (rapport 3.08) et celui de droite, le Nouveau récupéré chez Pascal en 12 boulons (Rapport 3.31) qui n'est pas autobloquant, mais c'est déjà pas si mal !





Vous imaginez bien que je ne vais pas laisser cela dans cet état, mais pour cela il va falloir encore fournir quelques efforts afin de restaurer tout cela !





Observez sur cette photo, un détails assez rare pour vous l'exposer ici, car les garnitures des mâchoires de freins arrières viennent d'une chevelle de 66 SS d'origine et ont la particularité d'être équipées de petits compartiments cloisonnés, séparés par des espaces sensés à l'époque, fournir un meilleur refroidissement ! Ce système n'a d'ailleurs jamais été réutilisé, n'existe plus en pièce de reproduction et c'est bien la première fois d'ailleurs que j'en voyais un de ce type !





A première vue, on pourrait penser que se sont les 2 mêmes car ils sont vraiment ressemblant et possèdent le même gabarit , cependant détrompez vous, le 12 boulons est vraiment capable d'encaisser beaucoup plus de puissance de part sa conception intérieur, malgré bien sur qu'il ait aussi, à l'inverse, besoin de plus d'énergie moteur pour l'entrainer !






Nous somme le 12 décembre et après plus de 6 heures de galères, malgré que je fasse encore le malin sur les photos, je me résigne à stopper le chantier car je suis complètement éreinté à force de poncer et gratter les bras en l'air tout ce temps non stop...j'ai souvent du mal à me fixer des limites..qu'à cela ne tienne...c'est mon dos et ma tête qui auront encore raison de moi ce jour là !




REPRISE DES HOSTILITES LE 17 DECEMBRE VOICI LA SUITE:


Petite vue d'ensemble qui commence à faire plaisir après pas loin de 30 heures de taf !









AH...Les Gars...là on commence à voir clair !!!










Ce gros plan vous montre que je n'ai pas volontairement complètement mis à nue les tôles lorsque celles-ci avaient leur protection noir d'origine, présentant encore d'ailleurs une très bonne résistance au travail de la brosse métallique !








Toutes les traverses de renfort de plancher, sont en excellente condition après 43 ans d'existence, je suis vraiment content de ces constations !









Voici l'un des points critique ou je craignais vraiment de tomber sur de la mélasse souvent générée après des années par les projections des roues...et bien QUETCHI, NADA ! L'état général est plus que satisfaisant, (ce que vous voyez sur cette photo se situe après le passage de roue arrière gauche, lorsque l'on va vers l'avant de l'auto et donc vers la porte avant gauche !)





Idem du côté droit, c'est exempte de rouille perforante et tout ce que vous pouvez voir de marron, est en réalité la peinture d'origine, (Référence exacte d'époque "marron pas BEAU" !!!)





Je trouve cette photo sympathique car elle montre la forme typique des caisses d'autos à propulsion, nécessitant une conception spécifique afin d'intégrer l'emplacement de l'arbre de transmission !






Il me reste encore à bien poncer l'intérieur des longerons latéraux pour enfin passer au meilleur moment, celui de la mise en apprêt et peinture !





J'ai du jouer les contorsionnistes pour accéder à certains endroits visibles sur cette photo...finalement la meilleur place, c'est bien la votre...vous ne mettez que 2 secondes pour regarder cet endroit dans le détails alors que pour faire la même chose, j'ai mis 5 heures...bandes de veinards !!! lol !





Voici l'autre côté (le droit)






Quel beau Châssis...Profitez en bien les copains...vous n'aurez droit de regarder sous l'arrière train de BETTY...Qu'une seule fois ...BANDE DE COCHONS !





Vue à l'arrière droit de l'auto, dans le passage de roue que j'ai restauré en parti au moment ou je refaisais les planchers intérieurs !





Sur cette photo, ce qui saute aux yeux est l'épaisseur du châssis et des longerons réalisées avec du bon métal bien épais que les concepteurs de l'époque n'hésitaient pas à utiliser ! Tout simplement impressionnant par rapport à ceux d'aujourd'hui, même si la technique automobile de nos jours n'est pas comparable !





Voici 2 photos de mon pauvre voyager 2L4 essence de 97 qui se trouve devant la chevelle, juste histoire de vous donner une ordre d'idée sur la poussière de dingue que le fait de décaper le dessous d'une ancienne occasionne...je pleure rien qu' à l'idée du nettoyage de celui ci, pour lequel je devrais à coup sur passer par quelques étapes de polish et crème rénovante pour rattraper mes bêtises mais aussi le nettoyage du sous sol dont l'état se passe de commentaire !










Le 17 décembre au soir après avoir passé encore plus de 8 heures sous l'auto, me voila encore une fois dans l'obligation de ne pas passer par la case "départ"...je file direct à la douche pour encore une bonne demie heure de boulot, toujours du décapage bien entendu mais pas le même...un bon ravalement de façade au tampon gex....vous comprendrez facilement à la vue de cette photo et du gaillard tout fier de poser devant l'objectif, à quel point il était nécessaire et urgent d'aller décrasser l'animal !





Je vous donne Rendez vous avec grand plaisir à la prochaine étapes, la meilleur après tout ce "merdier", dans laquelle j'aurais la joie immense de commencer la protection de l'ensemble avec du ferose sur le chassis, (un produit convertisseur de rouille aux résultats spectaculaires !), suivi d'un appêt garnissant et d'une bonne épaisseur de peinture antirouille noir brillantes, que j'utilise pour repeindre un grand nombre de pièce sur mon auto !



Je vous souhaites à tous d"excellentes fêtes de fin d'années et que le père noël mais aussi l'année 2009 nous offrent de l'éssence, des kit nos, des antiradards, des pistes de drags tous les 5O kms, des big block 502ci, des compresseurs 6/71, des pneus gratos pour burner et cramer l'asphalte, des bons d'achat pour dévaliser la boutique ebay SUMMIT PERFORMANCE et toutes les autres évidement sur ebay motor...ET SURTOUT UN EURO à 2 DOLLARS ...ATCHA !!!!!!! que voulez vous je suis incurable !!!




_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 3:16 pm

Mise en peinture du Châssis et des pièces du train arrière

(Les 21 et 29 Janvier 2009)


Comme vous pouvez le voir, c'est déjà le troisième article concernant la restauration du châssis que je mets en ligne car il y a tellement de choses à faire et de temps à passer pour arriver à bout de ce chantier , qu'il m'est nécessaire de vous le présenter en plusieurs parties !
Cette fois ci je peux enfin prendre un peu de plaisir après toutes ces heures de galère et ce boulot de décapage tellement ingrat, puisque j'entame la phase de protection des pièces , la mise en peinture du châssis et pour la suite , le meilleur bien sur,.. le remontage, de tout l'ensemble !

Mais il me faut auparavant terminer certaines choses, comme la restauration du pont arrière, (avec le changement de ses roulements, de ses joints spi et surtout un bon décapage pour une rénovation visuelle), le remontage de tous les silemblocs neufs sur les barres de train arrière, la rénovation de l'arbre de transmission, (peinture, cage à aiguilles et croisillon neuf !), installation du kit frein arrière neuf, réalisation et mise en forme de la canalisation d'essence neuve et je pourrais ensuite m'occuper de réinstaller l'échappement, réaliser l'adaption du shiffter B&M pour le passage des vitesse....enfin bref...Pas mal d'occupation en perspective, de nombreux efforts à fournir encore, et beaucoup de patience avant d'aller enfin se promener avec la belle !!!


En ce qui concerne le décapage du châssis, l'ensemble est maintenant débarrassé de plus de 90 % du goudron, et ce que vous avez pu découvrir sur les photos de l'article précédent, permet de voir que l'ensemble est en excellente condition et que la rouille est quasiment absente sur plus de 95% de la surface, cependant, il reste quelques rares endroits ou je n'ai pas gratté et retirer le blackson dans sa totalité, faute d'accès mais aussi parce que je suis un peu arrivé à mes limites dans le sens ou bouffer de la merde, respirer de la poussière, pendant plus de 40 heures et recevoir tellement de saloperies dans les yeux au point de les avoir irrité pendant plus de 2 semaines, m'a un peu refroidi !!!

Et puis pour être honnête, j'ai le sentiment d'avoir fait déjà quelque chose de très correct, suffisant pour protéger sérieusement une auto qui va rouler 3000 kms par an pour une trentaine d'années et je reste d'ailleurs conscient qu'il est assez difficile de faire mieux sans carrément déposer la caisse du châssis, à l'image de Pascal, Jean François ou Thierry, propriétaires de Chevelles 66 en France, que je vous ai présenté dans la rubrique "Chevelles Françaises" !

J'ai appliqué sur l'ensemble du châssis un produit qui s'appelle le "Ferose"; c'est un convertisseur de rouille dont la fonction essentielle, contrairement à des produits comme le célèbre "Frameto" ou autres du même style, à pour fonction première d'utiliser la rouille pour la convertir "chimiquement parlant", et s'en servir pour former la couche de protection ! c'est réellement impressionnant et le processus se déroule en 2 minutes, le produit bleu, badigeonné au pinceau, assez économique pour traiter des surfaces assez grandes,, sans aucun solvant ou acide, (enfin je ne vais pas vous faire l'article en vous détaillant sa composition, voici le lien !!!) change de couleur dans ce délais pour virer au noir satiné ! il est même recommandé de laisser la rouille en veillant juste à ne pas laisser les morceaux susceptible de se décoller (il suffit juste de gratter légèrement avec une brosse métallique !).

La raison pour laquelle j'ai opté pour se produit est simple: si l'on considère que la rouille se développe uniquement lorsqu'il y a de l'air, généralement on applique une bonne peinture antirouille à l'image de celle que j'utilise depuis le début pour peindre mes pièces, cependant, et surtout dans ce cas de figure, j'ai décapé le châssis par le dessous de l'auto, avec les moyens du bord, et ce procédé est bien entendu beaucoup moins efficace que le sablage qui permet quant à lui d'éliminer purement et simplement la rouille dans sa totalité ! j'en ai donc conclu qu'il me fallait un produit capable de convertir et stopper le peu de rouille de surface qu'il pouvait rester dans le métal puisque l'élimination de la rouille n'était pas parfaite dans mon cas, (si vous regardez de prêt, une pièce rouillée que vous avez décapé, vous vous apercevrez qu'il y a toujours de la rouille dans les minuscules creux et cavités du métal, à moins de les décaper par électrolyse, sujet que j'aborderais un peu plus bas !), et puis cette option me permet donc de pallier aux problèmes d'accès rencontrés à quelques endroits ou je ne peux pas décaper correctement !

Le Férose va donc me donner la possibilité de mettre en place une couche de protection sur le métal, de traiter la rouille au plus profond de celui-ci afin d'être sur que le peu qu'il en reste ne reprenne pas le dessus avec les années sous la peinture, et comme ce produit peut être mastiqué ou peint, cela laisse de nombreuses perspectives et possibilité par la suite ! (pour infos j'ai utilisé la moitié d'un litre pour traiter toutes les pièces du train arrière et les châssis/planchers complets !)

La deuxième phase consiste à balancer au pétard deux bonnes couches de peinture noir brillante antirouille, la bonne vieille peinture made in "Mr Bricomachin..." que j'utilise pour tout, mais cette fois- ci, ce n'est pas moins d 1,5 litres que je vais pulvériser sous l'auto; je vais passé au moins 1 heures à faire le guignol et à jouer avec mon pistolet sous l'auto, je ne vous dis pas les crampes dans bras et le poignée à force de tenir à bout de bras tout l'ensemble surtout lorsqu'il me faut insister dans les endroits difficiles d'accès pour atteindre les creux, les cavités ou le espace réduits !



Je suis assez content du résultat surtout en comparaison du début de chantier et c'est vraiment comme cela que j'arrive à tenir et à avancer cette restauration car en effet, ces moments de plaisir et de satisfaction lorsque l'on regarde dans mon cas par exemple, ce châssis repeint, présentable et surtout protégé, c'est vraiment dans ces moments forts que l'on compense toutes les difficultés ou les souffrances rencontrées et le temps passé sur l'auto, enfin c'est comme cela que je fonctionne je crois !

La troisième phase est aussi un gros morceau sur lequel il va falloir passer un peu de temps, je parle bien sur du pont arrière au complet, sur lequel j'ai décidé de remettre effectivement à neuf les roulements au complet, les bagues d'épaisseurs et les différents joints mais aussi, par la même occasion, un peu comme un gosse, certain accessoire; devinez un peu....allez je vous l'donne dans l'mille Emile....de l'ALUMINIUM POLIS....et oui on ne change pas une équipe qui gagne...lol !!!
Plus sérieusement, je suis tombé, toujours sur ebay motor, sur un magnifique "rear end cover", une pièce de toutes beauté, taillée dans la masse, avec par endroit plus d'1 cm de matière et fourni avec ses vis en inox, je n'ai pas pu résister, devines !!!




Le deuxième accessoire concerne les rehausseurs de suspensions arrière qui s'installent sous les ressorts arrière afin de sur élever l'auto d'environs 4 cms, mais aussi l'ensemble des frein arrière neuf !

Je vais d'ailleurs vous faire par la suite un tutorial complet en photos sur le remontage du pont, j'aurais du le faire pour le démontage mais il sera aussi simple de le regarder à l'envers pour comprendre comment se démonte intégralement le pont arrière !
Je dois dire que j'ai été particulièrement épaté de la simplicité avec laquelle cette partie de l'auto se démonte de toutes pièces et l'aspect robuste de toutes celles qui le compose...et dire que cela à pourtant 42 ans voir même beaucoup plus pour ce qui est de la date de conception, il rigolaient pas les amerlocs !



Je vous souhaite une bonne lecture et comme toujours j'espère que vous passerez un bon moment sur www.chevelle.fr

Ce kit à été trouvé sur ebay motor pour la somme de 86 euros livré, (prix du kit $­­­­­­­­­­­­­­­­­­­64) eposé au complet dans sa boite !



Détails du kit avec les bagues d'épaisseurs, les entretoises de serrage, les vis, les roulements...



Voici quelques pièces décapées grace au procédé de l'electrolyse qui permet d'élimer complètement la rouille lorsque l'intensité dans le bain est suffisante



Une photo d'un peu plus prêt pour vous montrer la qualité de décapage avec l'éléctrolyse (ces ressorts ont été juste légèrement brossés quelques minutes avec du papier de verre juste après le "décapage par electrolyse")




Je vous laisse imaginez si vous ne passez pas par un bain d'electrolyse pour le décapage, la difficulté que vous allez rencontrer pour mettre à nue la fonte d' un tambour comme celui-ci, généralement bien rouillé, avec tous ces creux tout autours...no comment !



Démontage du gros roulement situé sur le pignon princpipale de pont sur lequel l'arbre de transmission vient se fixer






Démontage des arbres de roue du pont arrière juste retenue pas un clips, lui même bloqué par un axle, (je détaillerais le jour du remontage !)



Voici le corps du pont entièrement démonté ce qui va me permettre de le manipuler beaucoup plus facilement compte tenu du poids allégé après le démontage de toutes les pièces, afin de le décaper complétement pour une petite restauration !



Les 2 trous surpérieurs correspondent aux emplacements où se fixent les silemblocs reliant les bras de suspensions arrière



Une fois les arbres de roue démontés, vous pouvez voir le trou dans lequel la pièce se loge mais il est surtout enfin possible de démonter les flasques de fixations de freins arrières afin de les restaurer aussi, vu la bonne rouille de surface présente sur ces dernières




Voici mon bac d'électrolyse improvisé avec lequel je décape les pièces présentant pas mal de rouille de surface ou en profondeur, ce procédé est imparable et la rouille n'y échape pas, si cela vous interesse, voici le lien ICI




Voici les deux sources de courant que j'ai utilisé, la première, un chargeur de batterie pas très puissant (3,5 ampère / heure, un peu limite, il fallait pas loin d'un nuit pour décaper correctement une pièce !)... et la deuxième, une alimentation stabilisée de 13,8 volts, (alimentation de radio C.B), montant à 20/25 ampères... alors là... cela marche du tonnerre mais l'alimentation sent vraiment le "chaud" au bout de 3 heures, elle n'a pas cramée, mais c'est flippant quand même...suivez le tuto sur le lien plus haut car je n'utilise peut être pas le bon matériel...mais en tout cas, fini le poncage/décapage pour les pièces de taille correcte, capable d'aller dans le bain...c'est un procédé GENIAL et qui ne coute pas chèr !!!




Vous partez d'un ensemble de domino reliés entres eux afin de traiter plusieurs plièces à la fois !



Observez le bras de train arrière, je l'ai mis tel quel, sans même décaper la peinture, la crasse ou le goudron...le résultat...? cela ressort nickel, il faut juste utiliser une brosse métallique pour virer toutes ces matières qui vont se détacher tout simplement sous l'effet du courant qui traverse la pièce dans le bain de lessive de soude ! C'est MAGIQUE !




Ne vous marrez pas, j'ai quand même réussi à décaper les 2 extrémités du pont qui comportaient malgré tout quelques endroits inaccessibles au ponçage électrique...mais je vous l'accorde, la "baignoire" est un peu étroite !



2 èm Journée de boulot le 29 JANVIER 2009 VOICI LA SUITE:

Application de la protection au "Férose" sur les arbres de roues.




Application du "Férose" sur les bras de pont arrière, sur toutes les autres pièces mais aussi sous l'auto complète (Châssis et planchers !)






















à savoir que tous les endroits ou la couleur noire est la plus présente correspondent à une bonne réaction du "Férose" qui trouve justement des traces de rouilles en profondeurs pour réagir et former une couche de protection










Application d'une première couche de peinture noir brillante antirouille sur les pièces du train arrière










Première couche appliquée en dessous de l'auto, avec un résultat sympa mais je vais certainement en balancer une deuxième pour être sur...(Sur de quoi je ne sais pas mais c'est pas grave !!!


































Je vous remercie tous de me lire et vous donne rendez vous pour la suite du parcours très prochainement !

La suite des aventures c'est ici avec la restauration du pônt arrière ainsi que son remontage (prochainement)"



_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 3:18 pm

Une petite analyse de ce qu'il me reste encore à faire sur la chevelle !

Je dois remonter tout le pont, (actuellement en morceaux, en cours de remontage, mais quelques soucis de réglage et de "pinion bearing spacer pour ceux qui connaissent je détaillerais le soucis par la suite !), les canalisations d'essences à refaire en forme et à fixer, le shiffter de boite à installer dans l'habitacle (car j'avais les vitesses au tableau de bord mais maintenant avec les 4/1, la timonerie ne passe plus !), les dossiers de siège avant à remonter (rapide), la banquette arrière et son dossier à restaurer et à remonter (plus long comme l'avant !), l'échappement complet à remettre en place (pas trop long à faire, normalement !), les freins arrières à réinstaller en neuf, quelques durites de frein (durite en dur) à l'arrière à refaire en neuf, remise en place des roues arrières, remise en place des câbles de frein à main, (à pied pardon !!! lol), le remise en place du réservoir d'essence et de la pompe à essence électrique, la mise en pression du circuit de freinage complet et test, et encore un peu d'électricité sous le tableau de bord et sous le capot !

Ensuite je vais pouvoir envisager de faire rouler cette chevelle qui nécessitera par la suite une peinture totale mais...d'ici la ...c'est une autre histoire (je ferais quelques retouches moi même afin d'attendre que j'ai plus tard le budget pour le faire faire, en essayant de faire au mieux comme toujours pour apprendre à travailler le mastic, le poly ...., sauf qu'en peinture pour l'instant je suis nul...et j'ai tout à apprendre !)

Je suis bien conscient que beaucoup d'autres membres sont déjà passés par des étapes de resto encore plus profonde que la mienne, je parle bien sur de gars qui sont des "génie de la resto aux mains d'or !", mais c'est vrai que je suis dans un juste milieu d'équipement et d'emplacement pour refaire une auto, je m'explique:

J'ai déjà eu l'occasion de voir des gars galérer dans des garages tout petit ,(et le mot galèré est faible, à l'image de la resto de ma première mustang *** LIEN SUR MON SITE ICI ***!),
voir même, ne pas avoir du tout de garage et bosser à l'arrache, devant le pavillons ou sur un parking, mais à l'inverse d'autres ont la chance de travailler sur leur ancienne dans des conditions pro, avec l'équipement de sablage, de levage, de visite (fosses, ponts...), de soudure.....et c'est vrai que si j'ai la chance de ne pas faire partie de la première catégorie (ceux qui bossent dehors), je n'ai pas non plus une très grande place !

L'auto est dans mon sous sol de pavillons, derrière mon Chrysler voyager qui passe son temps à recevoir une poussière phénoménale, tout le sous sol et désormais converti en véritable garage, de la poussière partout, la peinture vol sur les étagères et tout ce qu'il s'y trouve, les odeurs lorsque je travaille avec de l'acétone ou du white spirit, remontent à la maison (ca c'est pas géniale et fort heureusement ca part vite en aérant), le décapage de l'auto en fait à mis sans dessus dessous le sous sol et je n'ai qu'une hâte c'est de sortir l'auto et de passer un coup de Karcher partout !

j'arrive à tourner autours de l'auto mais cela reste des fois difficile, surtout si j'ai sorti pas mal de choses pour bricoler, et pour ceux qui se demandent pourquoi je ne pousse pas l'auto dehors et bien tout simplement car la configuration de ma maison ne me le permet pas facilement et est en plus en descente, donc une chevelle d'1T5 aurait vite fait de se faire la jaquette ! plus sérieusement l'entrée de mon sous sol demande de braquer et faire des manœuvres, elle m'obligera d'ailleurs à mettre l'auto en marche arrière car en marche avant, impossible de braquer et c'est d'ailleurs un paramètre avec celui de la descente qui risque de me poser de gros problème pour rentrer l'auto les jours de neige, verglas, voir même pluie étant donné que je n'ai pas d'autoblocant et que la chevelle est assez longue de l'arrière !

Ma plus grande crainte est même que l'auto cale, ou ne démarre plus après mes premiers essais et que je ne puisse plus la re rentrer dans le sous sol ! j'ai vaguement pensé à un treuil électrique mais je ne préfère même pas penser et imaginer que l'auto puisse se retrouver à l'extérieur toute une nuit !

Regardez les photos de la baraque lorsqu'on à emménagé il y a 3 ans vous comprendrez mieux !!!


Sur cette photo vous pourrez comprendre que même si j'ai la chance d'avoir 13 mètres de garage dans lequel 2 belles Cadillac pourraient rentrer, et bien pour la manœuvre entrée/ sortie, c'est pas la même chanson, il faudrait que j'élargisse la porte de 50 cms car quand je sors déjà mon Chrysler vorager de 1997, c'est déjà galère...je n'ose pas penser à la
chevelle si elle devait par exemple avoir des raté ou problèmes de ralentie ATCHA !






En fait j'ai 3 dénivelés différents ce qui n'arrange rien dans le cas d'une propulsion ! je suis resté sans pouvoir avancer ni reculer avec un Ford transit 2L5 td qui était devant mon porche car il avait une roue arrière qui ne touchait plus le sol ! j'ai réussi à m'en sortir grâce au poids du camion et de l'inertie pour repartir en bas !




Le sous sol de 13 mètres de long avec une fosse "le rêve" quand on a connu les boites de vitesse de 50 kgs sur le bide et les jambes le dos
au sol !


Vue de loin en été qui vous donne une idée du dénivelé de la rue !



Sur cette dernière photo, cette année m'a fait réaliser combien c'était mission impossible de renter sa voiture dans ces cas là ! j'ai fait
cirer les pneus de mon "Scudo Fiat" pendant 30 secondes mais rien à faire, ce soir la il est résté en bas de la rue pour la nuit !



Voila en gros, ce qui arrive quand même quelques fois à me décourager car bosser dans la poussière en permanence et dans la saleté, c'est assez usant ! maintenant je ne me plaint pas car je sais que beaucoup n'ont pas d'autos, pas de maison, pas d'outillage ou peu, et arrivent tout juste à cultiver leur rêve américain !

A mon niveau je pourrais par exemple aussi rêver et être jaloux de tout ceux qui possèdent un atelier, une grange suréquipée, ou plus simplement qui achètent une auto à 30 000 neurones et se contentent de tourner la clé pour se faire plaisir...c'est vrai...pour moi cela fait 7 ans que j'attends et quelques fois j'ai mal au bide rien que de penser à cela, je vois les rares potes autours de moi avec leurs ricaines, rouler depuis des années, moi qui à l'inverse à choisit de faire passer avant ma passion, une formation professionnelle de 2 ans, 10 ans de travaux dans 2 maisons pour les revendre à chaque fois afin d'arriver à cette 3 em (dans laquelle j'ai aussi tout à refaire !), et l'arrivée d'un gamin (mon fils Steven qui est sans doute la plus belle chose qui me soit arrivée dans cette putain d'existence) .....Cela serait tellement facile de jalouser, d'envier, et quelques fois lorsque je me fait mal sous l'auto, quelques fois lorsque j'en prend plein la poire et que je ressort de la dessous courbaturé avec des mals de dos de chien...j'avoue...c'est vrai qu'à ces moments la...je pense à tous ces gens qui ne connaitront jamais cette facette de la passion automobile qui ne se passe ni au volant, ni à l'arrière durant une promenade, ni devant l'auto à siroter tranquillement un verre en discutant dans un meeting ou en recevant les compliments des visiteurs... mais qui se passe bel et bien SOUS L'auto, ou sous le capot, les mains dans la merde, le dos plié en deux....est-ce vraiment une partie de la passion des ancienne enviable ??? vaste sujet mais de toutes façons ce n'est pas dans ma personnalité de pleurer sur mon sort et d'envier d'autres personnes, et deuxièmement mon budget ne me permet pas d'autres solutions, voila pourquoi je suis tenace et que même si le temps me parait long, même si je souffre souvent sous l'auto (même si j'essaye de ne pas le montrer en faisant le zouave de façon détendue sur les photos de mes articles !), je fais en sorte d'avancer rapidement en ne pensant qu'à une seule chose...Mes premiers tours de roues et mon premier meeting !

Merci les copains de suivre cette aventure cantonnée uniquement pour l'instant à une sordide garage "poussièreux"...vivement la rue..après tout "BETTY" EST UNS STREET MACHINE !!!!!!!!!!

_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 4:24 pm

Restauration complète de mon Pont Arrière 12 Boulons

(Le 19 Février 2009)

Bonjour à tous, si vous êtes fidèle à ce petit rendez vous "restauration" de www.chevelle.fr, nous nous étions arrêté à la mise en peinture du châssis et du dessous de l'auto, aussi ,il était grand temps de remonter les pièces du train arrière afin de remettre l'auto sur ses 4 roues, cependant, pour se faire je devais impérativement revoir le pont arrière en utilisant un
kit complet de réfection comprenant touts les roulement, les joints, les bagues et les entretoises d'épaisseur (ces dernières servent à régler les différents jeux de fontionnement du mécanisme interne !), et profiter bien sur de ce chantier pour lui refaire une peinture !

(tout ceci bien évidement sur le 12 boulon au rapport de démultiplication 3.31 que j'ai récupéré chez "Pascal, propriétaire d'une chevelle 66 dans les Vosges 396, voir l'article ici ,
plutôt que mon 10 boulons d'origine avec son rapport de 3.08...nous allons donc tirer plus court et c'est tant mieux vu la circonférence de mes roues arrières (275/55/17 !).

Maintenant que les choses soient claires, encore une fois je l'avoue, j'essaye d'en mettre plein la vue mais comme toujours je n'emmène vraiment pas large car une nouvelle fois, je m'engage dans un domaine méconnu pour lequel je n'ai aucune aide ni expérience et je peux vous assurer que je ne suis pas fier au moment ou je démonte tout l'ensemble !

Le but au début était de vous faire un petit "Tutoriel" sur la restauration d'un pont, sans aucune prétention, cela va de soit puisque je découvre les particularité de cette opération pour la première fois, mais je vais vous le présenter dans le sens du remontage avec juste quelques photos manquantes concernant la remise en place de tout le différentiel avec les entretoises d'épaisseur sur les côtés, mais je pense qu'avec quelques petites explications, ce boulot sera à la porté des la plupart des passionnés !


Vous êtes prêt...? C'est partis :







Gros plan sur le corps de pont entièrement démonté de tous ces roulements, cages, pièces et joints !






Les 4 trous à l'intérieur servent à fixer tout l'ensemble à l'aide de 2 paliers, comme un vilebrequin






Emplacement des paliers de fixation mais aussi une vue sur le conduit droit de l'axe de roue.






Une vue d'un peu plus prêt qui concerne l'emplacement du roulement interne du gros pinion avec l'arbre donnant ensuite sur l'extérieur du nez de pont






Petite photo du dessus du corps de pont "prêt à peindre" (Juste une petite
couche de Férose avant d'appliquer la peinture à passer... si cela vous interesse, voici le lien pour le Férose





Cette photo est prise du côté sortie "arbres de transmission" où se situe le croisillon (ici le roulement est à installer !)




Comme vous le verrez sur les différentes étapes du remontage, Vous allez pouvoir vous servir de toutes les anciennes cages de roulement pour installer les nouveaux proprement sans les abimer, donc ne les jetez surtout pas !
Installez dans un premier temps une rondelle d'épaisseurs identique à l'ancienne au dessus de gros pignon avant de mettre le roulements (si l'ancienne est propre, je vous conseille de
l'utiliser pour être sur de conserver la distance originale qui était présente avant le démontage)


Mise en place du roulement interne du gros pignon à l'aide d'ancienes cages de roulement)









Cette photo vous montre la rondelle d'épaisseur bien plaquée du la base du pignon et l'importance de cette dernière qui ajustera donc la hauteur du
pignon qui s'emboite et entraine la couraonne du différentiel !





Installation relativement aisée de la cage de roulement sur le nez de pont une nouvelle fois à l'aide de l'ancienne cage









Pour la fin de la mise en place de la cage, je retourne l'ancienne dans l'autre sens afin d'éviter de taper le pont ce qui permet d'avoir une
surface plus importante pour le marteau !






La voici complètement enfoncée sur les bords intérieur du nez de pont (elles n'iront pas plus loins !!!)






Passons à la cage de roulement de l'intérieur du nez de pont ou s'installe le gros pignon, je procède de la même manière !






Une fois à moitié entrée, je vais utiliser une cale en bois assez longue pour éviter d'endommager quoi que ce soit avec le marteau, (si le bois ne suffit pas, vous pouvez toujours utiliser autre chose de plus résistant en métal, du moment que vous portez les coup sur l'ancienne cage, aucun problème !)










La voici à son tour en place prête à recevoir l'ensemble pignon/roulement.





Bon j'avoue tout, voici mon professeur de mécanique qui n'hésite pas à me donner la main mais qui contrôle bien sur l'ensemble de mon
travail....vous imaginez pas les mecs mais j'ai des comptes à rendre moi...lol..ca ne rigole pas !!!
(Et si je fais des bêtise, les "lutain de garage est armé d'un maillet miniature à sa taille !)





Photo de l'extrémité du corps de pont (côté frein et roue)





Ici les nouveaux roulement d'arbre de roue qui sont plat et non conique accompagnés de leurs joints spi !






Idem pour l'installation de ces pièces, j'utilise encore une ancienne cage de roulement !










Et voila après quelques coups de marteaux le tour est joué !






Il y a aussi un rebord intérieur pour éviter qu'il ne s'enfonce trop loin... en fait vous allez le sentir sans forcément regarder car rien qu'au bruit, lorsque vous utiliser le marteaux, vous sentirez une différence qui vous indiquera que le roulement est bien en contact avec le rebord, sinon la vérification peut bien sur se faire au dessus grâce à ma photo ou grâce à un ancien repère visuel avant le démontage du vieux roulement !




Installation du joint spi pendant laquelle il faut absolument bien portez les coups sur les bords extérieurs du joints car à l'intérieur c'est assez fragile
(sur la photo vous remarquez que le support que j'utilise n'est pas assez grand, voila pourquoi je le décale vers le bord extérieur en fonction du coup que je porte, sinon il vous faut trouver un diamètre plus adapté !)





Et voila c'est en place !





Application du Férose qui passe assez rapidement du bleu clair au violet puis au noir satiné, c'est assez drôle à observer (environs 2 minutes !)
















Démontage du gros roulement situé sur le pignon princpipale de pont sur lequel l'arbre de transmission vient se fixer










J'ai pris cette photo pour vous montrer où se trouve le numéro d'identification du pont (sur le tube de l'axe de roue droite il me semble à environs 10 cms du nez de pont), mais aussi pour vous montrer à quel point le férose s'incruste en profondeur dans la féraille afin de la protéger...regardez toutes ces petites cavités !






Les autres références que l'on peut trouver sur le corps de pont (très certainement des numéros de production de fonderie)














Après une peinture avec 2 couches, j'installe les silentblocs de pont (j'ai opté pour du poly uréthane, plus cher mais DUR !), il vous faudra sur l'un des deux, couper légèrement le bord de la bague en caoutchouc afin qu'il puisse passer mais SURTOUT ne pas l'installer complètement avant de positionner cette bague sinon ca ne passe plus
(voir la 3 êm photo !)

















ET voila le travail pour la pose des 2 silemtblocs





Passons maintenant aux 2 roulements du différentiel, ici encore rien de compliqué, à l'aide des anciens roulements d'arbres de roue, ca rentre
tout seul !








Les roulements posés je vous montre à quoi ressemble le différentiel de mon pont qui n'est pas un modèle "auto bloquant", malheureusement, et le
mien ne semble vraiment pas avoir servi beaucoup ou souffert car je ne vois aucune trace d'usure sur les dents ou casse quelconques...c'est rassurant !








Démontage du gros roulement situé sur le pignon principale de pont sur lequel l'arbre de transmission vient se fixer





EN gros plan je vous montre l'un des deux roulement du différentiel bien enfoncé sur sa portée.





Alors entre temps, j'ai mon appareil photo numérique qui à merdé aussi je vais vous commenté, sans photo, les différentes opérations que j'ai effectué pendant le remontage du pignon et du différentiel !1) Concernant le gros pignon, il se place dans son logement et est ensuite coiffé par son "bearing spacer", une sorte d'entretoise légèrement pliée (indiqué en pièce n° 5), qui doit normalement s'écraser un peu afin de se retrouver coincée entres les 2 roulements (intérieur et extérieur), le deuxième roulement venant se fixer par l'extérieur sur l'axe,(indiqué en pièce n° 4), lui même recouvert pas la cannelure sur laquelle le croisillon de l'arbre de transmission s'accroche (indiqué en pièce n° 1) !


2) Le boulon extérieur (qui sert la sortie croisillon, indiqué en pièce n° 1), doit être serré à un couple situé entre 15 et 20 kgf à la clé dynamo (mettre une patte frein filet anti desserrage !), et le la rotation de l'ensemble avec cette clé, une fois tous le mécanisme remonté, ne doit pas excéder une résistance de plus 1,8 kgf !
3) Le deuxième réglage important se situe dans le sens de la largeur du différentiel, c'est à dire à quel endroit va se positionner tout cet ensemble pour venir s'emboiter dents contre dents ! concrètement, si vous mettez trop d'épaisseur à gauche, les dents seront trop rapprochées et tout le système sera trop "serré", trop "dur" à tourner, voir complètement "bloqué" lorsqu'à l'inverse, si les rondelles d'épaisseurs du coté gauche ne sont pas assez épaisses, il risque d'y avoir un jeu trop important pouvant user prématurément ou casser les dents des pignons ! Il vous faudra donc faire des essais et ajuster au fur et à mesure, en conservant le paramètre des 1,8 kgf à la sortie du côté du
boulon (facilement vérifiable à la clé dynamo !); le réglage du coté gauche fait correctement, le droit n'est qu'un ajustage afin que l'ensemble des 2 roulements gauche et droite du différentiel soient calés sans jeu possible mais sans blocage non plus !, les kits étant vendue avec de nombreuses rondelles d'épaisseur pour choisir facilement le meilleur réglage !).

4) Serrage des palier pour que ca ne bouge plus et essais de rotation tout de suite après; une fois ces opération terminées, j'installe les arbres de roues.

******************************************************************
Afin de compléter un peu mieux ce sujet grâce à l'intervention d'un membre d'un forum, je vous apporte les informations complémentaires suivantes:
[justify]5) QUESTION: Changer des roulements, oui... mais régler le couple conique, (avec les cales d'un "Rebuilt kit"), est une autre paire de manche ???

==> C'est bien ce que j'ai mentionné dans mon sujet, "SANS PRÉTENTION", puisque évidement je n'ai pas le "matos PRO" ni toutes les connaissances... maintenant qui peu prétendre parmi nous tous, en FRANCE, simples passionnés que nous sommes, "FAIRE COMME LES PROS ??" à mon avis une petite dizaine de personnes en FRANCE maxi !!

Donc partant du principe que mon pont était d'origine, dans un état d'usure vraiment PEU important, SANS changement de la couronne ni du pignons, j'ai pris mes ajustement en partant de la gauche pour le différentiel, en respectant l'épaisseur de la cale d'origine de gauche, (a vrai dire j'ai même récupérée l'ancienne qui était en bonne état et j'en ai rajouté une autre, très fine fournie par le kit !), et en ce qui concerne la cale du gros pignon, j'ai utilisé la même que celle d'origine qui était en parfait état... de plus, dans le kit, il n'y avait que des cales beaucoup plus fines ce qui aurait demandé à en mettre plusieurs et cette idée ne me convenait pas !)

Compte tenu des ces détails, avant de choisir les "bonnes épaisseurs", j'ai installé/désinstallé l'ensemble une bonne dizaine de fois en serrant les 2 paliers pour vérifier les jeux, la résistance à la main, puis ensuite à la clé dynamo en sortie de boulon du côté de l'arbre de transmission ! (La valeur d'1,8 kgm maxi de résistance à été trouvée dans les forum techniques de www.chevelle.com !).

J'ai aussi bien évidement badigeonné de graisse la couronne pour vérifier pendant ces phases de test , à quel niveau les dents étaient en contact, et j'ai pu constater que celles ci devaient être en contact sur une surface maximum sans aller non plus jusqu'au bout du "creux" entres chaque dent, (je me suis basé bien entendu sur les traces de frottement d'origine !).


6) COMPLÉMENT d'information apportés par un autre membre du forum: L'idéal est bien sur de reprendre toutes les cotes de réglage,mais il faut du matos de métrologie (et même un gabarit spécial,je crois) A partir du moment ou les pignons n'ont pas étés changés et / ou les cales d'épaisseur non plus, (ou alors remplacées par des cales neuves de même épaisseur), les jeux doivent être les mêmes qu'à l'origine (si les roulements neufs ont la même cote que les anciens...)

==> C'est juste mais à savoir que le pont est quand même une pièce qui à tournée et malgré sa faible usure visuelle, bien souvent il ne faudra pas se contenter de remettre les cales
d'origine mais il faudra aussi compenser avec une ou deux rondelles de faibles épaisseurs, ce qui est le cas pour le miens.

*********************************************************************************


Vous pouvez agrandir ces 2 images en cliquant dessus









Mise en place des axes de roue en veillant à bien lubrifier le joint spi sur son bord ainsi que le roulement intérieur.





Il faut dévisser la vis située en dessous du différentiel car elle va permettre de faire tomber l'axe de blocage des arbres de roues afin de
mettre les 2 rondelles CLIPS de blocage (Goupilles si vous préférez !)





Ici l'axe commence à tomber, mais je vous conseille de ne pas l'enlever complètement et de ne pas trop toucher aux pignon supérieur pour éviter
qu'il ne se tire de son logement, cela m'est arrivé et c'est un peu contrariant à remettre en place !





Sur la droite vous pouvez voir l'arbre de roue qui commence à pointer son nez et comme l'axe n'est plus présent, il va pouvoir se décaler vers la
gauche afin de glisser la rondelle CLIPS





Il faut juste appuyer avec la main sur l'arbre de roue vers la gauche, cela est vraiment simple !





Vous avez vu ??? c'est magique, voici la gorge prête à recevoir le CLIPS de blocage.





Le CLIPS est en place, il ne reste plus qu'à faire la même chose de l'autre côté (arbre de roue gauche), et juste pousser ensuite chaque arbre de roue vers l'extérieur ce qui va bloquer les rondelles CLIPS dans les creux des pignons, voila comment mes amis,
les arbres de roues ne se tirent pas avec les roues dans un virage pris un peu "sport" LOL !!!)








Je vous montre sur cette photo ou doit se situer l'arbre de roue une fois que l'on à tiré vers l'extérieur en bloquant le clip dans le creux du pignon





Remise en place de l'axe avec la vis de fixation en bas...inutile de vous dire que vous avez intérêt à ne pas oublier de très très bien la sérer !!!!





Voila le moment tellement attendu du chantier, je parle bien sur du moment ou je pose ce jolie "cover de pont" en aluminium polis, qui va bien dans
l'esprit de ma chevelle traité "Street" !





Perso, je le trouve magnifique..pas vous ?





Avec 1 cm d'épaisseur par endroit c'est vraiment une très belle pièce de fonderie !





Ca brille n'est ce pas...mais ne cherchez pas ... vous n'arriverez pas à me voir !!!





Montage des ressorts avec les réhausseur de 4 cms environs et une jolie vue d'ensemble.






Vivement le remontage de tout cela sur l'auto....

Merci pour votre fidélité à la lecture de mes aventures...


Vous l'avez sans doute déjà deviné, le prochaine épisode concernera la remise en place du pont arrière sur le châssis arrière (prochainement)"



_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 4:29 pm

Suite de la restauration du pont et changement des silentblocs entre le châssis et la coque

(Le 24 Février 2009)

Bonjour je vous propose maintenant de voir les dernières choses que j'ai pu refaire sur ma chevelle et plus particulièrement la suite de la restauration du pont arrière ainsi que la pose de nouveaux silentblocs entre le châssis et la coques !



No comment...je vous laisse juger par vous même l'état des vieux silentblocs...
et encore ce n'est pas le pire que j'ai pu voir !






A vrai dire, l'article précédent vous présentait les détails de la restauration du pont au complet mais cela sera bien trop simple si l'on pouvais résumer cette opération à cet article précédents dans le sens ou il y à de nombreuses petites choses à terminer, à fignoler pour que le chantier soit fini et que le pont soit donc prêt à poser sous
l'auto...et ces petites choses prennent aussi un temps fou !!!

J'ai du par exemple refaire des nouvelles canalisations de frein arrière, (celles qui courent le long des 2 côtés du pont !), fixer la durite neuve avec son clip et son répartiteur, mais aussi réinstaller tout l'ensemble du kit de freinage arrière, avec les cylindres de roue mais aussi surtout tout ce "bordel" de ressorts et clips qui constitue l'ensemble du kit frein arrière, j'avais complètement oublié comment cela s'installait !!!), remettre le reniflard du pont en place, remettre en place le câble de frein à main sur chaque roues, et coiffer à nouveau tout l'ensemble du tambours arrière et de sa roue afin de préparer correctement le remontage en une seule fois !


Voici le répartiteur arrière de freinage sur laquelle sont fixées les durites rigides qui vont aux tambours mais aussi la durite souple obligatoire
compte tenu des mouvement du pont et de la suspension !






Je dois donc encore fixer les 4 bras qui fixent le pont au châssis et bien réfléchir à la solution que je vais choisir pour amener tout ceci à son emplacement prévu sous l'auto car si j'ai effectivement gagné du temps au remontage, il n'est pas si sur que j'en gagne pour re-fixer l'ensemble qui est vraiment très lourd et qui nécessite théoriquement de la place pour bouger...ce que je n'ai pas dans mon garage !

L'idée est pour l'instant de faire rouler le pont sur ses roues, en crabe, en alternant gauche/droite/avant arrière afin de le faire venir tout doucement sous l'auto car j'ai bien peur que le fait d'essayer de le tirer sur le sol à la force des bras ne se solde par un échec compte tenue du poids mais aussi de la tailles des pneus au sol ! (entres le pont complet et les roues, j'estime le poids à plus de 140 kgs !)



Gros plan sur le répartiteur, sa pâte et son clips





J'ai aussi, mine de rien, passer 3 heures à re-nettoyer l'intégralité de ma ligne d'échappement neuve, pour lui enlever les traces de peinture ou d'anti-gravillon qui s'y étaient déposées lors de la restauration des passages de roue et du coffre et je dois dire que le résultat me fait plaisir !



Les silencieux sur ces photos sont de marque "Pypes Performance" comme
toute la ligne (sauf les 4 en 1 qui sont de marque Headman !)











la ligne d'échappement était donc à nouveau prête à pose cependant la dernière chose que je n'avais pas changer concernait les silentblocs situés entre châssis et la coque, un petit détails ...rien d'extraordinaire à faire...sauf que lorsque tout l'ensemble est monté et qu'il faut le faire par el dessous sans complètement séparer ces deux pièces l'une de l'autre, c'est quasi mission impossible...tout au moins c'est ce que je croyais jusqu'à avoir la bonne surprise de trouver la solution grâce à l'aide de mon petit pont de fosse à ciseaux et un zest d'imagination !!!

J'ai donc démonté toutes les vis de ces silentblocs et comme l'auto complète (et donc son châssis), reposait déjà sur des chandelles à l'arrière, j'ai déplacé le pont à ciseaux pour le faire porter cette fois ci à l'aide d'un basting, sur la coque au niveau du renfort "style longeron" de ce dernier ! la porté étant bien répartie et la tôle étant doublée et renforcée à cet endroit, j'ai pu soulever la caisse du châssis d'environs 5 cms, ce qui n'est pas de trop pour enlever et changer les silemblocs puisqu'ils ont à leur centre une entretoise qui descend en dessous ce qui demande donc de l'espace pour les déloger de leur emplacement...j'avoue que je n'y cois toujours pas et je pensais vraiment au début être dans l'impossibilité de pouvoir remplacer ces pièces mais cette solution fonctionne à merveille et je la conseille à tous !


Le pont à ciseau soigneusement placé pour décoler et soulever la caisse du châssis de 5 cms...je n'étais pas fièr et assez impressionné par
l'opération à vrai dire !





A savoir quand même que cela est sans doute plus difficile lorsque l'échappement est monté mais l'on doit pouvoir quand même je pense placé les outils pour soulever correctement, à des endroits résistants la caisse, ce qui est le plus important dans cette opération, (vous vous doutez bien que si j'avais soulevé l'auto au niveau des plancher...vous n'auriez pas entendu le même son de cloque dans cet article et je ne vous conseille pas d'essayer à moins d'être prêt à changer tous vos planchers "éventrés voir pire !!!)


Voici donc les vieux silentblocs complètement écrasés mais aussi des vis complètement bouffées par la rouille, j'ai eu beaucoup de chance
qu'elles se démontent à la clé à choc sans casser !









Lorsque je dis plus de "la chance"...heu OUI avec 7 vis sur 8 mais la huitième, située à l'arrière gauche à proximité du passage de roue est carrément
morte et je vais devoir refaire exactement la même chose que du coté droit sur lequelle j'avais refait les portées pendant ma phase de
restauration du coffre...allez les amis...mais bien sur...encore quelques heures de M.I.G et de disqueuse...GROUMFFF !!!






Ceci est la protection en caoutchouc située tout en haut du ressort, assez bien protégé d'ailleurs pour être 43 ans après encore en excellent état
(j'ai donc gardé ceux d'origine...les rares pièces en caoutchouc à être encore d'origine sur l'auto !)









Idem pour les silembloc récupéré sur ce pont 12 boulons qui après un bon nettoyage à l'acétate, (acétone industriel), sont parfaits...(je ne
pense pas qu'ils soient d'origine...bien que...)






Photo de la canalisation droite de freinage





Une petite photo des mâchoires neuves achetées $­10 sur ebay motor (Les 4 bien entendu !)





Remontage d'un premier côté du kit frein arrière, assez simple finalement ..si l'on se souvient bien dans quel sens et à quelle places les pièces et
ressorts s'installent car sinon vive la galère !











Le câble de frein à main peut s'installer en dernier si vous n'y avez pas pensé à temps en retirant juste le ressort/clip de la mâchoire droite
afin de l'écarter légèrement pour accéder à la patte sur laquelle le cable se fixe !






Voici le côté droit terminé avec la pose du tambour et de la roue...ca commence à faire lourd et ce n'est pas fini...pourvu que la planche et
les traitaux résistent..ARGG !









Petite vue d'ensemble..oui oui je sais il me reste encore le côté droit à
remonter et ensuite...la table cassera à coup sur en 2 !





Et pour terminer voici le remplacement des silentblocs usagés par les neuf, remarquez la différence de hauteur !









Et voila c'est en place, je vais d'ailleurs avoir plus de place pour les mains si je souhaite affiner les couches de protection sous l'auto à ces
endroits qui étaient exiguë avec les vieux joints, cependant j'imagine bien qu'il me faudra le faire rapidement avant que les nouveaux ne
s'écrasent aussi...il ne faut pas rêver non plus...j'aurais peut-être du prendre du poly uréthane...qui sait ???








Voilà mes amis j'espère encore une fois que vous avez appréciés mon article et le travail que
j'y présente pour le faire partager aux autres sur la toile..


Le prochaine épisode concernera la remise en place dans un premier temps des échappements et ensuite de tout l'ensemble pont
arrière/roues/suspension/bras....

(va falloir que je fasse un peu de musculation d'ici là...Vous me ferez 50 pompes...BIEN CHEF...!)


_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 4:32 pm

Remontage du pont, des échappements, du réservoir, installation des canalisations neuves pour l'essence et l'huile de boite, et fixations de toutes les
durites au châssis



(Mois de Mars et début avril 2009)







C'est avec un grand plaisir et une agréable sensation que je vous souhaite comme toujours la bienvenue pour la lecture de ce nouvel article de restauration de ma Chevelle...

En effet voila pas mal de temps que je
n'avais pas mis en ligne l'évolution en image de cette remise en route de Betty et pour cause...j'ai effectué un boulot important sur mon auto depuis quelques semaines en remontant de nombreuses pièces mais aussi surtout en m'attachant à terminer les finitions concernant plusieurs points impératifs comme la fixation et mise en place des canalisations neuves d'essence, la fixation des durites de freins, le passage et la fixation des canalisations d'huile de boite, et la fixation du SHIFTER...oui oui OUI...vous avez bien lu...ça y est...techniquement les vitesses passent !

ARGGGG ça démange sévère le poignée
maintenant...Fast and FURIOUS...vous connaissez ???

La version 4 qui est
sortie le 8 avril, et bien c'était en avant première dans MON GARAGE !!! Voila donc pourquoi je vous parle d'une agréable sensation en vous exposant cette article car je vois effectivement le moment que j'attends depuis si longtemps se rapprocher à grand pas, ce jour tellement mérité où ma chevelle va enfin pouvoir à nouveau faire ses premiers tours de roues !



Vous verrez ici que j'ai encore un peu d'électricité à terminer...pas de problème c'est prévu !





La poignée d'origine était en bakélite noire...BEURK....vous vous doutez bien que pour une street machine qui se respecte...hors de question de laisser cela..aussi voila la version en aluminium lourd et peint en rouge pour l'inscription...une très belle pièce qui va bien dans l'esprit de ce que j'aime et celui de l'auto !





Su cette photo, la fixation des caches n'est pas encore faite et un autre cache en plastic chromé doit prendre place au dessus !














Oui OUi je sais, je n'ai pas encore installé les "électric cutouts", (vannes d'échappements)...patience...
Sinon voila donc le passage du câble de shiffter, pas si facile à mettre en place d'ailleurs !








Bon allez...Vin Diesel attendra...revenons à nos moutons...heu...nos chevaux...Heu...bon ok à ma Chevelle....

Avant le montage du pont, il me fallait remettre en place la double ligne d'échappement ce qui fut loin d'être une formalité car celle ci au complet était dans un premier temps quand même assez lourd et dans un deuxième temps il était nécessaire de bien la repositionner sachant que le pont, les suspensions, l'arbre de transmission, les bras arrière fixés au pont ...enfin bref...tout passe absolument au chausse pieds, c'est impressionnant; j'ai donc mis plus de 3 heures pour réussir tout seul à réinstaller correctement cette double ligne, mais c'est vrai
qu'elle en jette pas mal, vue du dessous, une fois mise en place !







Regardez bien en haut de la photo et vous remarquerez que c'est l'emplacement de la vis permettant de fixer le silentbloc qui sépare la caisse du
chassîs et que celui ci est éventré par la rouille aussi il faudra que je le refasse
(j'ai eu droit à la mêm chose du côté droit !)







L'article précédent vous montrait donc la restauration du pont de transmission joliment posé sur une planche en bois avec 2 tréteaux...chouette...je suis d'accord...mais voila toutes les bonnes choses ont une fin aussi après avoir bien frimé avec mes photos sur lesquelles j'avais pris soins de lustrer avant, le cache du nez de pont fait en aluminium pour vous faire saliver, il m'a fallu redescendre sur Terre afin d'envisager de passer à l'étape suivante...c'est à dire le remontage du pont...Mais bien sur...engagez vous qu'ils disaient à l'armée...je radine donc ma fraise et mes p'tit Muscles en me disant fièrement...allez...HOP..un coup de rein, 2 ou 3 efforts, et v'la le réconfort avec un magnifique pont remis en place sous l'auto, les doigts dans le nez...


Vous avez remarqué l'altère ??? Modèle spécialement concu pour les championnats du monde d'haltérophilie !





J'vous l'donne dans le Mille Émile...j'essaie de soulever l'ensemble avec les roues montées ??? NADA ...KETCHI...l'ensemble ne bouge pas d'un Yota ! Effectivement, je me rend rapidement compte que le pont avec mes roues tailles XXL pèse un poids de dingue, environs 160 kgs, et qu'il va falloir réfléchir à une autre méthode !

Je décide dans un premier temps de ne pas démonter les roues pour faire basculer tout l'ensemble au sol sans risquer de cogner ou d'endommager le pont en lui même et je me lance: je commence à pencher l'ensemble vers le bord, vers moi...et BANG..voila que la planche se lève presque à la verticale, (je manque d'ailleurs de la prendre en pleine poire), les tréteaux s'éjectent vers le sol et tout l'ensemble fait un bond d'un coup pour arriver à Terre ! OUF...je regarde partout...mes jambes sont encore intacte, le pont n'a rien puisque les pneus ont amorties la descente et mon Voyager à échapper de peu à voir son feux arrière droit explosé..!
Ok, super, je me dis ensuite que je vais pouvoir pousser tout l'ensemble, avec des petites manœuvres pour l'emmener sur roues directement sous l'auto...l'haltérophile que je suis reprend espoir et s'attaque une nouvelle fois à cet objet hétéroclite venu d'ailleurs pour me pourrir la vie et surtout le dos !!! Je tire comme un diable mais RIEN n'y fait, mon train arrière ne bouge pas d'un millimètre et le train arrière de ma chevelle encore MOINS !
Colère, fatigue, rage, grognements, Noms d'oiseaux...TOUT Y PASSE mais rien à faire, c'est trop lourd...Dommage car l'idée de le faire rouler jusqu'à l'auto n'était pas si mauvaise, seulement il aurait fallu avoir un atelier ou un garage plus large afin de pouvoir pivoter le train roulant complet car le déplacer dans le sens perpendiculaires aux roues avec des pneus de 275 neufs, agrippés au sol constitué de béton non lisse s'avérait être une mission impossible !
C'est donc mon beau père qui va encore une fois me dépanner avec le prêt de 2 plateaux à roulettes, métallique et très bas, supportant chacun plus de 500 kgs ! Génial, avec ces derniers, je vais donc placer les 2 extrémités du pont sur ces plateaux, après avoir démonté les roues (car sinon elles venaient butter contre les échappements !), et réussir avec une simplicité surprenante à mettre en place le pont sous l'auto !


Mon p'tit amour de STEVEN Fait la pause après avoir bien aidé son père à "la bricole" comme il le dit !
Pour lui...nous sommes des "REPAREURS"...il est terrible le p'tit gars !




Il s'en suit le remontage des roues arrières afin de sur élever l'ensemble, (pour atteindre plus facilement les fixations des bras arrières), des suspensions, des barres de traction arrières, de la durite souple de freins arrière, tout ceci à l'aide de crics et de bastings petit à petit, en prenant toujours soin de ne rien abimer, (la partie la plus difficile à très certainement été le remontage des vis supérieurs des suspension arrière, car l'endroit est inaccessible, plus de 2 heures pour 4 vis/boulons...une opération finement menée, les bras en l'air et la tête tordue entre le nez de pont et les échappement ...a s'en bouffer LES NOIX !!!).
















Décapage et peinture des suspensions "neuves" mais achetées une bouchée de cerise sur ebay moteur car elles étaient abimée au niveau de la
peinture..un bon plan qui nécessitait juste de passer un peu de temps !




















Ainsi me voila à regarder le pont à nouveau fixé à l'auto, prêt à passer au
remontage du réservoir, lorsque quelque chose m'interpelle :


C'est clair...il y a comme un schmilblick sur cette photo !




Je regarde les câbles de frein à main et là je fais un bond ! Je vous préviens vous avez le droit de vous foutre de moi MAIS JUSTE 5 MINUTES !!!! Devinez...les câbles était orientés vers l'arrière de l'auto, à l'envers pour faire court; j'étais écœuré ..en fait lors du remontage des flasques gauche et droite du pont, sur lesquelles tout le mécanisme de frein s'attache, j'ai inversé les deux pièces en question et les trous de sortie des câbles se sont retrouvés vers l'arrière, une erreur très simple à faire mais bien contraignante car cela m'impliquait à re-démonter le cache de nez de pont arrière, libérant l'axe qui permet de sortir ensuite les arbres de roues, démontage des freins, des flasques, inversion de ces dernières, dégradation de toute la peinture du corps de pont, de la visserie mais aussi du joint de cache en alu au passage...enfin bref...un boulot de dingue qui ne me faisait absolument pas plaisir ; cela étant, j'avais fait une connerie et il fallait bien y remédier; en fait, la solution est simple, par chance, les flasques de roues sont symétriques et permettent donc de percer le trou par lequel doit sortir le câble de frein, de l'autre côté, (vers l'avant), ce qui permet aussi dans le même temps, de laisser l'autre trou non utilisé, pour par exemple pouvoir dépoussiérer avec une soufflette (à l'origine, en 66 cette possibilité n'existe pas mais est finalement possible avec les modèles des autres années grâce à l'existence d'un trou prévu à cet effet !); j'ai bien évidement du par compte inverser une partie des mécanismes de frein, gauche et droite pour que cela soit correctement installé, mais j'ai donc évité le re-démontage de toutes les autres
pièces ce qui était le plus important !



Emplacement correct du cable de frein à main partant vers l'avant grâce au perçage de ce nouveau trou






Voici le trou en question, entourée en vert !








J'ai ensuite remonté le réservoir avec la mise en place de lanières en caoutchouc provenant d'un tapis de sol pour auto, fixées à la néoprène, car à l'origine il y avait bien sur une protection qui évitait le contact direct de tôle à tôle entre le réservoir, le coffre et les ceintures métallique de fixation de ce dernier !













NON...vous vous trompez encore...ce qui est en bas de cette photo ce n'est pas le cache de nez de pont en alu mais tout simplement un "MIROIR à GONZESSE
pour qu'elles puissent se regarder briller lorsqu'elles arrivent derrière BETTY et surtout pour qu'elle ne lui défonce pas "l'arrière train"...héhéhé...malin le MEC...comment cela Misogyne ??? TOUT FAUX J'adore les femmes bande de mauvaises langues !





Parmi toutes les choses que j'ai remonté, j'ai aussi passé pas mal de temps à déplacer et re-fixer les canalisations d'huile de boite, constituées aux 2/3 de tube métallique rigide et d'un bon tiers de durite en caoutchouc souple reliant le côté radiateur de refroidissement !






En effet, j'avais eu la mauvaise idée de fixer ces canalisations le long de la barre stabilisatrice avant, jusqu'au jour ou un ami bienveillant, heureux propriétaire d'une magnifique camaro rs 327 de 1968 orange, à bandes blanche, me dit... »Mais, mon cher Fabrice, sais tu qu'une barre stabilisatrice, çà bouge énormément en roulant et que tes tuyaux risque très rapidement de se casser à cause des torsions ??? Heu non Jean Michel...heu ba oui Jean-Mi...t'as raison...j'ai vraiment fait le « Jacky sans cervelle » sur ce coup là..heu Merci mon Bon Jean Michel....on appelle cela l'expérience les copains...et cela ne s'achète pas chez l'épicier du coin...












Passage des tuyaux neuf d'huile de boîte automatique...UN ENFER à PASSER !




Effectivement je n'avais absolument pas pensé au fait que cette barre puisse occasionner des mouvements importants au point de faire céder ces tuyaux et j'ai donc du me résigner à complètement revoir leur passage et leur fixation, en décidant de les installer le tout principalement le long de la traverse avant, (ma chevelle étant équipée d'un radiateur de refroidissement servant uniquement à refroidir l'eau, de type racing en aluminium fait sur mesure au T.I.G, complété par une radiateur additionnel comportant 2 circuits distincts pour refroidir l'huile moteur et l'huile de boite automatique, ce qui occasionne le passage de nombreux tuyaux !).


Impressionnant tous ces tuyaux, n'est-ce pas ? Mais lorsqu'il faut les ranger et bien les faire passer partout...c'est moins drôle !





OUI OUI...vous avez bien vu...c'est un néon vert...c'est mon côté "Jacky" qui ressort...et il y en aura un autre à l'arrière...et TOC à ceux à qui
ça ne plait pas Hé Hé Hé !








Comme d'habitude, mon Loulou est dans tous les coups fumants, du moment que l'on peut se salir en bricolant une bonne vieille Chevrolet...et NON NON
je vous promet que je ne le force absolument pas, cela vient de lui même et ça promet !!
Manquerait plus qu'on me prenne pour un tortionnaire d'enfants...NON MAIS ???? LOL





J'ai ensuite profité de l'occasion pour fixer ensuite correctement les canalisations d'essence et de frein et mine de rien je peux vous assurer que ces conneries prennent un temps insensé et les heures défilent sous l'auto !


Fixation achetées chez Summit Racing et vis en inox made in "Boulot à beau PAPA"...marriez vous qu'ils disaient dans l'annonce !!!





Un merdier pour passer la durite d'essence et la fixer à ces endroits là...courbature...courbature... quand tu nous tiens ...!





Je n'allais bien sur pas m'arrêter en si bon chemin car si une auto qui démarre et qui freine ce n'est déjà pas si mal...il faut tout de même qu'elle puisse avancer mais aussi le faire dans de bonnes conditions aussi j'avais juste oublié deux tout petits détails...
1) Empêcher la mise en route du moteur lorsque le shiffter est en prise, (ailleurs que sur N ou P), aussi, après avoir fouillé un peu dans le fond de son carton d'emballage, Miracle ==> 2 contacteurs étaient livrés avec le shiffter pour mettre en place cette fonction de sécurité mais aussi pour allumer les feux de recul lorsque celui-ci est en position « R » (la marche arrière).





2) La remise en place de l'arbre de transmission qui bien évidement reçoit une peinture neuve ainsi que des croisillons neufs de type renforcés car forcément, il na va pas être la pour épater la galerie mais il va devoir encaisser la puissance que ce moteur devrait fournir, estimée environs à 370 cvs, (patience, un passage au banc pour l'auto sera prévu après avoir rodé et fiabilisé l'ensemble...j'ai hâte !).



Vous avez vu le mec ??? Prêt à combattre dans l'arène !!!


























Les anciens croisillons qui seront de toutes façon remplacés par les neufs renforcés...mais au moment du démontage, j'étais bluffé par le fait qu'il y ait quand même pas moins de 32 petites aiguilles (rouleaux), dans chaque cavité !
(le jour ou vous démontez ce genre de truc, méfiance les gars car on peu rapidement en perdre un !)




Ca jette l'arbre de transmission en orange..n'est-ce pas ? allez AVOUEZ...je le sais que vous serez tous couchés sous l'auto dans les meetings pour regarder tout cela...voila pourquoi j'ai mis un peu de couleur...et si j'en entends critiquer...JE LE PEINT EN ROSE BONBON....LOL







Il me reste donc à régler ces différents points :

  • Fixer correctement la pompe à essence électrique et passer son câble d'alimentation à l'intérieur de l'habitacle.
  • Installer et fixer proprement à l'arrière les tuyaux neuf ainsi que la valve de gonflage des suspensions arrière (qui peuvent recevoir envions 5 bars de pression !).

  • Faire une vidange moteur pour lui mettre de l'huile neuve, (ce moteur, complètement refait à tourné environs 4 heures, en plusieurs fois, avec bien entendu une huile neuve mais je pense qu c'est préférable avant l'essai routier d'en changer).

  • Terminer un peu d'électricité sous le tableau de bord pour faire clean.

  • Installer les 2 dossier avant, (4 rondelles et 2 clips), avec les butées prévues entres la banquette et les dossiers.

  • Mettre en pression le circuit de frein au complet car pour l'instant il est bien sur vide !

  • Mettre de l'huile dans le nez de pont de transmission mais aussi re-vérifier le niveau d'huile du compresseur, cela paraît « con » mais tête en l'air comme je suis, je n'ai pas intérêt à oublier ces choses là !

  • Remonter le pare choc avant et régler différentes choses que j'oublie très certainement pour l'instant comme par exemple METTRE de L'ESSENCE dans le réservoir...ça peu aider une peu...LOL !
  • MAIS LE PLUS Important c'est avant de rouler, passer 1 bonne heure en dessous de l'auto pour vérifier la moindre vis, le moindre boulonpour être sur de n'avoir rien oublié de serrer car après avoir refait au complet une auto en mettant ses paluches partout dedans, c'est uneétape incontournable par laquelle il faut passer à moins d'être soittaré ..soit UN DIEU !

Dans ce résumé, je ne tiens pas compte de la peinture complète qui aura par la suite besoin d'être entièrement refaite mais cela attendra la disponibilité des finances et aussi que je profite un peu de l'auto !
Je suis finalement assez satisfait de vous présenter tout cela car ça me permet de faire un petit listing mais surtout de prendre conscience de tout ce qu'il me reste à faire avant de pouvoir espérer sortir ma Betty qui commence à désespérer de revoir un jour le soleil...vivement les séances de bronzette sur l'asphalte brûlante...n'est-ce pas Miss Betty BOOP ????



Une photo de l'ensemble Frein comprenant le Line lock, (que je dois encore connecter),
et le répartiteur avant/arrière complété du Proportionning valve (réglage manuel)





Cette photo vous montre la canalisation neuve d'essence relié avec raccord type aviation (serrage avec une olive)











Sur cette photo je voulais vous montrer la hauteur de caisse par rapport aux roues que j'ai réussi à obtenir grâce aux cales arrière sachant
qu'ici les suspensions arrière ne sont pas gonflées (7 cms de plus possible !)









Le chausse pied que je vous DIT !!!! LOL











Voilà mes amis je vous remercie tous de me lire et de suivre mon parcours de restauration

Ca commence à sentir sacrément bon tout cela ! à très bientôt...

(Suite au prochain rapport détaillé...OUI CHEF...HEU... BIEN CHEF...!)



_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 4:35 pm

Alors avant tout pour ceux qui se pose la question, des électric cutout, en FRANCE, ca sert à faire le CON en toute illégalité !!!!! X/4 X/4

Blague à part, les electrics Cutout servent à permettre aux gaz d'échappement de sortir directement en sortie des 4 en 1, soit juste après les collecteurs d'échappement, et d'éviter de passer par les silencieux qui ralentissent les gaz en sortie !

Autrement dit, gagner quelques chevaux lors d'un run, cependant il est évident que l'on passe donc en échappement libre et ce n'est pas vraiment du gout des forces de l'ordre !

Ce qui est intéressant avec ces électric cutout, c'est que l'on peut laisser fermé, et ouvrir à souhait juste 1 mm, ou 1 cm ou la totalité, c'est entièrement réglable et cela permet donc de faire varier la sonorité du moteur comme on veut, de plus, dés qu'il le faut, on peut refermer en 1 seconde complétement la vanne, juste avec un bouton poussoir dans l'habitacle !










Bon sinon résumons:

Je reste très attentionné aux précieux conseils que certain m'ont exposé dans leur message et je les remercie d'ailleurs de leur démarche !

Effectivement je vais renforcer ou doubler les colliers de serrage, mais par compte, ce qui me sauve peut être est le fait que les deux lignes rigides étaient des lignes de reproduction neuves, donc avec les collets battus aux extrémités et leur vis...et je n'ai pas voulu les couper mais plutôt préféré de les laisser comme cela, aussi, lorsque le collier se sert, il se sert après le collet battu qui, par rapport à sa forme, doit théoriquement, si le collier métallique est de bonne qualité, bloquer l'ensemble et éviter tout "décochage" !

Mais cela ne m'empêchera pas de suivre tes conseils ! Par compte concernant la fixation du second radiateur, il est vrai que quand j'ai reçu l'ensemble avec ces fixations passant dans le faisceau j'ai fait une drôle de tronche mais je me suis dit sur le moment que cela devait sans doute être fait pour !

En fait après ce que tu me dis, je pense que je vais essayer de faire des pattes de fixation pour ce radiateur additionnel mais cela risque de ne pas être simple car il n'y a aucun cadre métallique dessus ou point de fixation possible, il va falloir gamberger sévère !

Bonne soirée à vous tous ! :ok:

_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 4:37 pm

Et voila chose promis chose du...avec un peu de retard...j'ai galéré avec les croisillons de l'arbre de transmission un bonne partie de la nuit...je détaillerais plus car il faut que je dorme un peu quand même !



Voici le radiateur fixé séparément du radiateur principale, avec ses pattes de fixations...j'ai quand même bien galèré pour faire ca, jusqu'à avoir utiliser un tournevis articuler aimanté pour mettre une rondelle et un écrou frein à un endroit entres les 2 radiateurs ou je ne pouvais pas passer les doigts...une ruse de sioux !!!
















A bientôt tout le monde !



_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 4:39 pm

Un p'tit up vite fait, j'en ferais un plus complet bientôt :

L'auto est sortie de son garage pour faire un demi tour et rentrer dans l'autre sens ce qui n'a pas été facile, compte tenu de la place pour rentrer et j'ai encore des problème pour le freinage qui ne va pas du tout !

Je suis obliger de pomper plusieurs fois pour freiner juste un peu, c'est la galère mais ce qui comptait était le fait d'avoir enfin les échappements vers la sortie du garage car c'était l'enfer avec les odeurs de gazs brulés qui remontaient dans la maison...je vous dit pas l'angoisse...comment ca pu c'est l'enfer ! sinon l'auto semble tourner pas trop mal et j'ai tellement été angoissé de tomber en panne dans la descente ou ailleurs avec en plus des freins inefficaces que je n'ai pas eu le temps d'avoir le moindre plaisir au volant !

Ce qui me plait par compte est le fait que de l'arrière, son inclinaison est génial, c'est tout à fait ce que je voulais la caisse est vraiment levée du CUL !!!


Une p'tite photo de fils en train de poser !




Sinon celle ci ne vous rappelle rien ?? entrée sauvage par la fenêtre ???






Un p'tit air de CHARGER n'est ce pas ? d'ailleurs la mienne est de 66 donc des designers QUI A COPIER L'UN SUR L'AUTRE ??? Mystère...mais j'aime à dire que la mienne avec la gto est la première à avoir la lunette incrustée et les montant d'ailes arrières inclinée sur des ailes bombés !!! Héhéhé oui oui je sais les CHEVILLES !!








Sinon j'ai encore le pare choc avant à remonter mais j'attends des vis neuves
et je dois aussi le traiter un peu côté intérieur !







_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
musclecar
Admin
avatar

Messages : 722
Date d'inscription : 26/12/2011
Age : 44
Localisation : Oise (Neuilly en thelle)

MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   Jeu Jan 12, 2012 4:41 pm

pour la vidéo NO comment pour l'instant je suis un peu déboussolé et un peu ecoeuré !!



_________________

Chez Renault ...c 'est pas des chevaux sous l 'capot,... c 'est des anes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.chevelle.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ma CHEVROLET Chevelle 66 Coupée 2 portes version Malibu (la suite sera Street/Pro Touring)
» 1966 Chevrolet Chevelle 4 portes
» Plusieurs photos : Chevrolet Chevelle ...de 1964 à 1967
» Plusieurs photos : Chevrolet Chevelle ...de 1968 à 1970
» Plusieurs Photos : Chevrolet Chevelle ...de 1973 à 1977

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRESTAGE Le forum :: PRESTAGE Discussions :: LE PARKING-
Sauter vers: